Saint Guérin

évêque et cistercien (✝ 1150)

D'origine Lorraine, contemporain de saint Amédée, il devint moine à Molesmes, abbé de Haute-Combe en Savoie, puis dans le Chablais à l'abbaye d'Aulps.
Saint Bernard parle de lui avec admiration et approuve sa persévérance à maintenir la discipline de son monastère.
Évêque de Sion, il y reviendra souvent pour se retremper dans la solitude, la prière et la contemplation.
Au monastère d'Aulps en Savoie, l'an 1150, le trépas de saint Guérin, évêque de Sion. Moine de Molesmes au temps de l'abbé saint Robert, il fut envoyé avec deux ou trois compagnons fonder ce monastère, qu'il gouverna saintement et qu'il agrégea à l'Ordre cistercien. Évêque de Sion à un âge avancé et malgré lui, il déploya une grande activité pastorale, mais Dieu voulut qu'il mourût dans sa cellule de moine.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Guérin

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Gérin
martyr (✝ 677)
Guérin
Abbé o.s.a. (✝ 1159)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager