Sainte Aure

Abbesse à Paris (✝ 666)

Saint Eloi la mit à la tête d'un grand monastère qu'il fonda à Paris en 633 et qui compta bientôt trois cents religieuses. Il construisit pour elles deux églises : l'une dédiée à saint Martial où elles allaient chanter l'office (c'était en souvenir de son pays d'origine le Limousin) et l'autre dédiée à saint Paul où elles étaient enterrées. Cette dernière est devenue l'église Saint Paul - Saint Louis dans le Marais à Paris. Sainte Aure fut emportée, avec une centaine de ses moniales, par la peste qui ravagea Paris en 666.
A lire aussi: Sainte Aure (+ 666) Première abbesse du monastère Saint Martial à Paris. (site internet des amis de saint Colomban)
À Paris, vers 666, sainte Aure, abbesse, établie par saint Éloi à la tête d'un monastère qu'il avait fondé dans la cité sous la règle de saint Colomban et où il avait rassemblé trois cents vierges.

Martyrologe romain

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Aure
Martyre à Ostie (2ème s.)
Avoye
(3ème s.)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager