Sainte Salomée

Religieuse clarisse (✝ 1268)

ou Salomé.
Elle était princesse, radieuse de beauté, disait-on à la cour de Pologne. A l'âge de treize ans, on la destina à devenir l'épouse du prince de Hongrie, Colman. Devenue souveraine de la Galicie, elle perdit son jeune époux dans un combat contre les Tartares.
Alors elle quitta le monde, donna la moitié de ses biens aux pauvres et l'autre moitié pour reconstruire ce qu'avaient détruit les Tartares. Elle s'en fut dans plusieurs monastères, mais, dans tous, elle resta une "pauvre dame de sainte Claire."
Près de Cracovie en Pologne, l'an 1268, la bienheureuse Salomé. Reine de Galicie, vivant déjà avec grande dévotion, après la mort de son mari, le roi Coloman, elle se fit religieuse clarisse et fut choisie comme abbesse dans le monastère qu'elle avait fondé et qu'elle dirigea saintement.

Martyrologe romain

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Marie de Cléophas et Salomé
les premières à entendre l'annonce de la résurrection. (1er s.)
Marie-Jacobé et Salomé
Disciples du Christ (1er s.)
Salomé et Judith
recluses à Ober Altaich (9ème s.)
Salomé la Myrophore
épouse de Zébédée et mère des apôtres Jacques et Jean (1er s.)

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager