Saint Aimé

Ermite à Remiremont - Premier Abbé du Saint-Mont (✝ v. 629)

ou Amé.
Né à Grenoble, il fut d'abord moine à Saint Maurice en Valais puis à Luxeuil. Il rencontra le comte Romaric lors d'une prédication à Metz. Celui-ci lui donna un grand domaine et, ensemble, ils y fondèrent deux abbayes, l'une d'hommes, l'autre de femmes (Remiremont - Romarici Mons) Il y établit l'office perpétuel.
Il passa ses dernières années dans une grotte, au fond d'une crevasse où on lui descendait la nourriture au bout d'une corde.
vitrail - saint Amé - diocèse de Saint-Dié La localité voisine conserve sa mémoire : 88120 Saint Ame ainsi que 88200 Remiremont.
Voir aussi sur le site internet du diocèse de Saint-Dié , le début de l'évangélisation du pays de Remiremont:
"Amé ou Aimé naît à Grenoble vers 570. Adolescent, il entre à l'abbaye de Saint-Maurice d'Agaune (Suisse). Il y vit pendant trente ans en moine exemplaire, puis se retire comme ermite dans une grotte. Saint Eustase le décide à l'accompagner à Luxeuil.
D'une mission prêchée à Metz, il ramène Romaric. Vers 620, Amé et Romaric gagnent le Mont Habend (futur Saint Mont). Sous la règle de Saint Colomban, ils y fondent deux monastères de moines et de moniales. 'La louange perpétuelle' est assurée par sept choeurs de religieuses. Amé en est le premier abbé.
Il meurt le 13 septembre 629. Romaric, devenu prêtre, lui succède. Il s'éteint à son tour le dimanche 8 décembre 653. Adelphe devient le 3e abbé. C'est le début de l'évangélisation du pays de Remiremont. Le 13 novembre 1049, le pape lorrain Saint Léon IX canonise les 'Corps Saints' par la translation de leurs reliques."
A lire aussi: Saint Amé (Amatus) (vers 560 - vers 628) Moine du monastère de Luxeuil - Ermite au monastère de Saint Maurice d'Agaune (Valais, Suisse) Fondateur avec Romaric du monastère du Mont Habend près de Remiremont (Vosges). (site internet des amis de saint Colomban)
Dans les Vosges, au monastère de Remiremont, vers 629, saint Amé, prêtre et abbé. Célèbre par ses austérités, ses jeûnes et son amour de la solitude, il gouverna dignement le monastère qu'il avait construit à Habend avec saint Romaric.

Martyrologe romain

Dieu ami des humbles
tu as appelé les saints Amé, Romaric et Adelphe
à mener une vie fraternelle
dans la prière et le partage ;
Fais-nous la grâce de vivre comme eux
attentifs les uns aux autres,
à l'écoute de l'Esprit que tu nous a donné.

Prénoms fêtés

Aimé

Mais aussi les

Amé
Aziz
Darrell
Farid

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Aimé
évêque de Sion (✝ v. 690)
Aimé Roncoli
franciscain, ermite, pélerin, infirmier (✝ v. 1292)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager