Saint Eugène de Carthage

Évêque de Carthage (+ 505)

et ses compagnons martyrs, Salutaire, Muritta et plusieurs autres.
Évêque de Carthage, il en fut chassé par les Vandales ariens et fut condamné par le roi Hunéric à être d'abord ouvrier agricole à Telmin. Puis, avec beaucoup de ses fidèles et de ses diacres, il fut exilé au désert de Tripoli où ils connurent tous de grandes souffrances. Hunéric avait chassé tous les évêques fidèles à la foi catholique. Quarante-six d'entre eux furent exilés en Corse pour y devenir bûcherons. En 487, Eugène put revenir, mais les persécutions reprirent 8 ans plus tard et il fut à nouveau exilé dans le Languedoc. Il mourut à Albi, dans le sud de la France.
"Assigné à résidence à Albi, il joue peut-être le rôle d'évêque, avec l'appui des aristocrates locaux hostiles à la domination wisigothique. Il meurt dans la ville ou dans son voisinage, vers 505... L'Albigeois demeurant, aux VIe et VIIe siècles, une marche-frontière au contact des Wisigoths, le culte de saint Eugène - vénéré comme martyr en raison des persécutions qu'il a subies en Afrique - connaît une diffusion non négligeable."
(Les saints de chez nous - diocèse d'Albi - Tarn)
Commémoraison de saint Eugène, évêque de Carthage. Recommandable par sa foi et ses vertus, il fut expulsé de son siège dans la persécution vandale et mourut en Aquitaine, à Albi, en 505.

Martyrologe romain

Prénoms

Eugène
Données protégées - Reproduction interdite