Bienheureuse Paul-Hélène Saint-Raymond

religieuse des petites soeurs de l'Assomption martyre (✝ 1994)

De 1994 à 1996, dix neuf religieux catholiques installés dans le pays et qui oeuvraient auprès des populations locales, dans un dialogue de fraternité et de paix, ont été assassinés par les groupes terroristes.
Soeur Paul-Hélène Saint-Raymond
...Un mot caractérise bien la personne de Paul-Hélène : livrée. Aussi ce matin, je ne saurais vous partager que mon action de grâce pour cette vie de silence, d'amour, de respect, qui s'est achevée si brutalement en ce dimanche 8 mai. Paul-Hélène s'en est allée vers son Seigneur les deux bras et les mains grands ouverts. Elle est partie comme elle a vécu, c'est à dire tout d'un jet, toute livrée, à son pas...
En cet anniversaire, nous relisons l'expression de Soeur Aliette de Saint-Gilles le jour des funérailles à Alger, 20e anniversaire de la mort de Sr Paul-Hélène Saint-Raymond assassinée à la bibliothèque de la Casbah d'Alger en même temps que le frère Mariste Henri Vergès le 8 mai 1994
- Petites soeurs de l'Assomption.
...Comment arriver à faire comprendre la libre décision de ces hommes et de ces femmes de partager avec leurs frères et soeurs algériens les difficultés de ces années noires, plutôt que de rentrer simplement dans leur pays, comme les y incitaient les autorités civiles et bien souvent leurs amis ? Ce n'était pas de l'inconscience, encore moins un désir de martyre, mais un amour profond de ceux dont ils avaient partagé la vie et qu'il était impensable d'abandonner quand ils étaient dans la tourmente...
- Vingt ans après ! Le 8 mai 1994, soeur Paul-Hélène Saint Raymond était assassinée en Algérie, en même temps que le frère Henri Vergès. André, frère de Paul-Hélène, actuellement prêtre à Vaujours, nous partage ces quelques lignes...
- diocèse de Saint-Denis
Une bibliothèque pour faire l'expérience de la paix:
Le F. Henri Vergès, mariste, était arrivé en Algérie en 1969, après l'indépendance. Après plusieurs années d'enseignement, il avait pris en 1988 la responsabilité de la bibliothèque de la rue Ben-Cheneb, qu'il avait restaurée. Il participait aussi au groupe de prière entre chrétiens et musulmans qui se réunissaient à Tibhirine, le Ribat-Es-Salam (le lien de la Paix).
Soeur Paul-Hélène, elle, vivait au Maghreb depuis plus de trente ans. En Algérie, cette ingénieur de formation avait été la cheville ouvrière du centre médico-social de sa congrégation, les Petites Soeurs de l'Assomption, dans le quartier populaire des Sources. La retraite venue, elle avait offert ses services au Frère Henri. Rue Ben-Cheneb, ils accueillaient 1 200 jeunes des lycées voisins.
'Ces jeunes, disaient-ils, vivent la violence partout, dans la rue comme chez eux. Il faut qu'ils fassent ici l'expérience de la paix possible qu'ils portent en eux'...
- l'héritage des premiers religieux assassinés en Algérie, CORREF.
- Promulgazione di Decreti della Congregazione delle Cause dei Santi, 27.01.2018, en italien, en anglais
- Annonce de la béatification de 19 de nos frères et soeurs, Communiqué des évêques d'Algérie.

...il faut commencer soi-même à lutter contre sa propre violence...

Dates de Fête

8 mai

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager