Sainte Menne

ermite (IVe siècle)

Née au pays de Soulosse, Sainte Menne, encore enfant, est confiée à Saint Memmie, évêque de Châlons-sur-Marne... C'est à Châlons que se précisa la vocation érémitique de la jeune fille, qui reçut des mains de l'évêque le voile de religieuse... Elle passa toute sa vie dans la solitude la plus absolue, en Champagne, puis en Lorraine. Lors d'une des persécutions, par quoi le paganisme tentait de s'opposer désespérément à la poussée de l'Évangile et dont Saint Elophe, Saint Euchaire et Sainte Libaire furent précisément les martyrs, Sainte Menne vint chercher asile dans le Saintois, en un lieu appelé Fontenet, à mi-chemin de Poussay et de Puzieux. C'est là qu'elle mourut, le 3 octobre... à la fin du IVe siècle...
...deux fois l'an la fête de Sainte Menne: le 3 octobre, jour de sa mort, le 15 mai, fête de la Translation de ses reliques. (d'après l'histoire des saints des Vosges, ouvrage du chanoine Laurent)
- une église est sous son vocable: église St Rémy et Ste Menne, 88500 Puzieux, diocèse de Saint-Dié.

Prénoms

Menne

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite