Saint Maximin de Trèves

Evêque (✝ 347)

Originaire d'Aquitaine, Maximin se rendit à Trèves, alors capitale de l'empire d'Occident. Vers 325, il en devint l'évêque et lutte contre l'hérésie arienne qui a atteint une grande partie de l'Église. En 336, il accueille saint Athanase d'Alexandrie, exilé par l'empereur arien de Constantinople. Il convainc les empereurs d'Occident de soutenir le catholicisme. Il est salué par saint Jérôme comme "l'un des évêques les plus courageux de son temps".
Maximin est un saint d'Aquitaine dont une tradition ancienne place le lieu de naissance à Mouterre-Silly. Disciple de saint Agricius, évêque de Trèves, il lui succède vers 329. Il accueillera dans cette ville (335-336) l'évêque d'Alexandrie, saint Athanase, exilé pour avoir défendu l'orthodoxie contre l'arianisme. Lui-même a ardemment défendu la foi trinitaire définie au concile oecuménique de Nicée en 325. Saint Maximin, mort avant 347, est fêté le 29 mai. La vie de Maximin, écrite à l'époque carolingienne, lui donne trois frères et une soeur. Ils sont tous vénérés comme saints: Maixent, évêque de Poitiers avant saint Hilaire, Mesme, ermite disciple de Martin, Jouin, fondateur de Saint-Jouin-de-Marnes, et Maxima. (diocèse de Poitiers - quelques saints du Poitou et d'ailleurs)
À Trèves en Gaule Belgique, vers 346, saint Maximin, évêque. Intrépide défenseur de l'intégrité de la foi contre les ariens, il accueillit fraternellement saint Athanase d'Alexandrie et d'autres évêques envoyés en exil et, chassé à son tour de son siège, il mourut à Poitiers, sa patrie.

Martyrologe romain

Dates de Fête

29 mai, Fête Locale

Prénoms fêtés

Maximin

Mais aussi les

Mémin

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Juventus et Maximus
martyrs à Antioche (✝ 363)
Maximin
Evêque d'Aix (1er s.)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager