Saint Théodoric Balat

franciscain martyr en Chine (✝ 1900)

Canonisé avec les saints franciscains martyrs de Chine le 1er octobre 2000.
"Le Tarnais Théodoric Balat est né sur la paroisse de Saint-Martin-du-Taur, que le Tarn sépare de Lisle-en-Albigeois, le 23 octobre 1858, deux ans après la mort d'Émilie de Vialar... Après deux années passées au Grand séminaire d'Albi, il est admis au noviciat des Frères Mineurs à Pau, en 1880... Ordonné prêtre à Paris en 1884... Il arrive le 14 décembre à Taï-Yuan, chef-lieu de la province du Chan-Si qui sera le terrain de son apostolat. À pied ou à cheval il en parcourt, à partir de Tai-Tong, la région septentrionale, au pied de la Grande Muraille, plongée dans une extrême misère. Il visite les fidèles, avec le souci constant d'entrer en contact avec les non chrétiens. Puis un couvent est fondé à Tong-el-Keo où plusieurs fonctions lui sont successivement confiées: directeur du Petit séminaire, maître des novices. Sa santé est 'délabrée', comme il l'écrit lui-même, et il revient à Tai-Yuan où il est chargé des affaires matérielles du Vicariat, ainsi que de l'aumônerie des sœurs et de l'orphelinat... Le massacre dont Théodoric fut l'une des victimes, le 9 juillet 1900 à Tai-Yuan avec les religieux, les religieuses et d'autres chrétiens catholiques et protestants s'inscrit dans ce mouvement de révolte sanguinaire contre la présence des Européens, qui s'attaqua particulièrement aux légations étrangères perpétrés par les tueurs de la société secrète dite des 'Boxers'."
- Saint du diocèse d'Albi - Tarn

Dates de Fête

9 juillet

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager