Saint Marc

évêque en Italie (IVe siècle)

Le 5 novembre au martyrologe romain:
En Apulie vers le IVe siècle, saint Marc, évêque d'Eca (partie du diocèse actuel de Lucera-Troia).
Remarque, San Marco di Atina, disciple de Pierre et promoteur de la foi: San Marco Galileo, honoré dans le diocèse d'Isora, pourrait être la même personne...
Diocèse d'Isora: 1er octobre, fête liturgique de San Marco Galileo, à Atina, rendons honneur et histoire à ce "grand homme de foi": Marco di Atina, appelé Galileo (mort à Atina, Frosinone, vers 96 après JC), vénéré comme un saint par l'Église catholique. Selon la tradition, il était l'un des disciples de l'apôtre Pierre, qui l'aurait consacré évêque et lui aurait confié l'évangélisation de certaines régions d'Italie: il aurait propagé le christianisme en Marsica, Ciociaria et dans différentes régions de Campanie. Il aurait subi le martyre à Atina sous l'empire de Domitien, raison de sa vénération en tant que saint par l'Église catholique, qui célèbre sa mémoire liturgique le 28 avril: à Atina, elle est célébrée le 1er octobre de chaque année. Cette date correspond à la dédicace de la cathédrale à Santa Maria Assunta qui abrite les reliques et la statue du saint après la destruction, pendant la Seconde Guerre mondiale, de l'église qui lui est dédiée.
Les éloges de Marc comme évêque d'Atina et martyr sous Domitien, découlent de la légende que Pietro Diacono, contraint de quitter Montecassino en 1128 a écrite en gratitude pour la ville d'Atina qui l'avait hébergé.
Selon la légende, Marc, galiléen, disciple de l'apôtre Pierre et évêque ordonné, après avoir prêché la foi en Campanie, a été tué à Atina par les païens pendant la persécution de Domitien vers l'an 96. Vers le milieu du XIe siècle, le corps fut retrouvé et emmené à l'église cathédrale de S. Maria, où il resta pendant la reconstruction de l'église construite sur le lieu de son premier sépulcre. Une fois cela accompli, le corps y a été ramené le 1er octobre 1057...
Cependant, il convient de noter que l'existence d'un évêché à Atina n'est pas bien prouvée. Le saint martyr vénéré à Atina ne semble pas être différent du saint évêque homonyme dont le culte, répandu dans différents centres de Campanie, est attesté par le martyrologe géronimien le 5 novembre à Eca (actuellement Troia di Puglia).
En italien:
- Atina fête San Marco Galileo
- Santi Beati
- diocèse de Lucera-Troia

Martyrologe romain

"L'importance du témoignage est à la base du christianisme et de la foi personnelle de chacun de nous".

 

Données Protégées - Reproduction Interdite