Sainte Vilborade

Recluse à Saint-Gall, martyre (✝ 925)

Guiborade ou Wiborada.
Lorsque son frère devint religieux, elle lui consacra tout son temps, envoyant à l'abbaye de Saint-Gall en Suisse alémanique, où il faisait ses études: linge, habits et même meubles. Quand il devint prêtre, elle redoubla d'attentions à son égard. Avec lui, elle fit un pèlerinage à Rome. C'est au retour qu'elle décida d'embrasser à son tour la vie monastique d'autant que des calomnies couraient sur son compte. L'évêque de Saint Gall lui offrit une cellule proche de l'église de Saint Georges le Grand et elle y passa les quarante dernières années de sa vie. Au temps des invasions hongroises, sa demeure fut pillée et elle-même reçut trois coups de hache sur la tête. Elle rendit à Dieu sa vie. Sa tombe devint alors un lieu de pèlerinage très fréquenté.
À Saint-Gall en Suisse, l'an 926, sainte Wiborade, vierge et martyre, qui, recluse dans une cellule attenante à l'église de Saint-Magne, prit soin du peuple et, lors d'une invasion des Hongrois, fut blessée à mort par eux pour sa foi et son voeu religieux.

Martyrologe romain

Dates de Fête

2 mai, Fête Locale

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager