Saint Richmir

abbé bénédictin (✝ v. 715)

Religieux originaire de la Touraine, il obtient d'Aiglibert, évêque du Mans de 670 à 705, un vaste domaine en bordure de la Loire, où il s'installe avec quelques compagnons. De nombreux disciples étant venus les rejoindre, Richmir fonde à leur attention un nouveau monastère dont il devient l'abbé: Saint-Rigomer-des-Bois, dans la Sarthe (72610).
"Ce saint tirait son origine d'une famille riche et illustre, au pays de Tours. Il fonda, dans un de ses domaines, un monastère qu'il gouverna lui-même sous la règle de saint Benoît. Sur la réputation du grand Aiglibert, il quitta sa première retraite, vint au Mans, et exposa au prélat le dessein qu'il avait de transporter son monastère dans le diocèse du Mans. Bertus, métropolitain de Tours, était aussi très favorable à l'institut monastique, et cette translation du monastère de saint Richmir est assez difficile à expliquer. Peut-être eut-elle pour cause les vexations des leudes tourangeaux, et aussi l'espérance de trouver dans Aiglibert un protecteur plus puissant, par le crédit particulier dont il jouissait auprès du monarque.
Richmir trouva dans Aiglibert les dispositions qu'il en attendait. Notre évêque voulut même lui donner un lieu riche et commode pour l'étendue des bâtiments; mais le saint abbé le refusa, disant qu'il ne voulait pour retraite qu'un endroit pauvre et obscur. Aiglibert ensuite l'ordonna prêtre, et l'invita à se livrer à la prédication et au soin des âmes; puis il lui donna quelques prêtres pour l'accompagner dans la recherche d'un lieu propre à l'établissement de son monastère. Richmir parcourut beaucoup de terrains incultes, car notre province était encore couverte de forêts, et il arriva enfin sur les bords du Loir, au lieu nommé Turris-Dominica (Courdemanche). On n'y voyait alors que d'épaisses broussailles; mais le sol était propre à la culture, et le site offrait des commodités pour la pêche. Richmir résolut de s'y établir, à la grande surprise de ceux qui l'accompagnaient, et qui ne comprenaient pas comment il refusait des terres cultivées pour choisir un tel désert. L'évêque, instruit du choix qu'avait fait le pieux abbé, lui envoya les choses nécessaires pour son établissement, et en si grande abondance que le saint ne voulut pas tout accepter"...
(source:
Histoire de l'église du Mans par Paul Léon Piolin)

Dates de Fête

17 janvier

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager