Sainte Hune

religieuse (✝ v. 600)

Née au VIème siècle de notre ère, décédée presque centenaire vers l'an 600. Nous avons à notre disposition peu d'éléments vérifiés de la vie de sainte Hune. Nous savons qu'apparentée à un roi de Bourgogne de l'époque mérovingienne, elle fut sans doute l'épouse contrainte et malheureuse d'un seigneur franc. 
La Légende dorée, par contre, fourmille de récits fabuleux à son sujet.
Enfant mal aimée d'une famille désunie, Hune fut reléguée aux cuisines avec les domestiques du château de la Hunière, tandis que son père guerroyait au loin aux côtés de son roi et que sa mère se livrait aux caresses de ses nombreux amants. L'amour sincère et l'affection que lui portaient les servantes, l'amitié des lavandières qu'elle accompagnait dans leur travail, permirent à la fillette de vivre une enfance simple mais heureuse.
Cette vie au contact de gens pauvres, sans culture, illettrés aux manières frustes restés païens, n'empêcha pas la jeune Hune d'acquérir un caractère fort, une vive foi chrétienne que ses dons innés mirent très tôt en valeur. Elle jouissait, en plus de ses autres qualités, d'une très grande beauté, qu'un mémorialiste du temps qualifiait de "surnaturelle".
Mariée de force à un vieux noble brutal, Hune refusa farouchement de partager la couche du soudard et, ayant résolument préservé sa virginité, trouva refuge dans un couvent où elle consacra sa vie au service de Dieu, secondant humblement les sœurs dans leurs travaux ménagers les plus pénibles.
Source archidiocèse d'Alsace.

Dates de Fête

15 avril

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager