Le Saviez-vous ?

Utilisez l'alerte e-mail, pour être prévenu de la fête d'un saint, une semaine avant, la veille ou le jour même!

A découvrir

Feter Noel

WebTV CEF

Saint Posen

berger - ermite du diocèse de Bourges (VIe siècle)

Saint Posenne, Posen ou Pozan, honoré le 17 juin à Châtillon sur Loire où l'abbaye de Fleury avait quelques biens.
Dès le milieu du XIe siècle (Miracula sancti Benedicti), on parle d'une fontaine S. Posenne près d'une chapelle où était conservé son corps, les miracles sont attribués à la fois à saint Benoît et à saint Posenne. Il est mentionné dans des livres en provenance de Fleury, passe dans des martyrologes locaux où on en fait un prêtre... Ancien berger, il était invoqué pour les troupeaux le 17 juin et les 'vendredis blancs'.
Le diocèse de Bourges le cite et nous communique:
"Deux moines André de Fleury et Raoul Tortaire de l'abbaye de Fleury (Saint Benoît sur Loire) citent dans leur livre Liber miraculorum santi Benedicti, son nom et quelques miracles survenus à son tombeau par son intercession. De ces données, l'abbaye de Fleury avait extrait un office de Saint Posen en douze leçons qui se lisait le 17 juin pour la fête du saint.

Saint Ponsen était d'abord berger puis il est devenu ermite dans le nord du département du Cher. Il avait une chapelle dédiée sur la commune de Santranges. Il n'en reste rien aujourd'hui, victime de la révolution en 1791.
Au XIXe siècle on élève dans l'église de Santranges un autel représentant Saint Posen revêtu d'une aube et d'une étole, avec un agneau près de lui pour rappeler son origine de berger."

A l'origine de cette fiche, la demande d'un internaute: "Saint Posen a été berger à Santranges dans le Cher où il est vénéré et fêté en juin chaque année"
Voir aussi "La légende de Saint Posen: Posen était un paysan de Santranges, petite commune située dans le Cher et proche de Châtillon. Ceci se passe au Ve siècle. Il garde ses moutons et, témoin d'un miracle, se fait prêtre et ermite. Il meurt, et les gens de Nancray et de Santranges, se disputant sa dépouille, décident de la charger sur un chariot tiré par deux bœufs blancs en laissant ces derniers décider de la direction à prendre. Ceux-ci partent vers Nancray, s'arrêtent au pied de la colline, tapent du pied et une source jaillit. Une source miraculeuse pouvant guérir bien des maux et encore visible actuellement. Les lieux où vécut Saint Posen firent l'objet de pèlerinages jusqu'au début du XXe siècle... Une petite chapelle contenant les restes de Saint Posen fut construite sur la colline. Elle est restaurée lorsque les moines s'installent sur celle-ci. La chapelle est détruite en 1557 et les restes de Saint Posen, saccagés, furent protégés dans une crypte construite sous l'église de Châtillon où ils se trouvent peut-être encore après les destructions successives de cette église et la reconstruction de la crypte. (source: l'Histoire de Châtillon sur Loire)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager