Saint Probace

(Ier siècle.)

Saint Probace, venu évangéliser la Provence, serait mort à Tourves au 1er siècle.
Selon la tradition (d'autres diront la légende), c'est de lui dont il est question, sous le nom de Patrobas, dans l'épître aux Romains en 16, 14: ".... Saluez Asyncrite, Phlégon, Hermès, Patrobas, Hermas et les frères qui sont avec eux...."
Il est venu évangéliser Tourves, non loin de Saint-Maximin. Une colline ("La costa du Gau") domine la ville et le Caramy, et c'est en faisant des travaux sur la très ancienne chapelle Saint-Jean-Baptiste qui s'y trouve que l'on a découvert, au XVII° siècle, le corps du saint dont les reliques sont aujourd'hui dans l'église paroissiale.
La commune a gardé sa mémoire et a toujours pour lui une très vive dévotion qui se manifeste trois fois par an lors d'événements très suivis :
- le lundi de Pâques: pèlerinage à la chapelle,
- le 26 août, jour de sa fête: pèlerinage également à la chapelle,
- le dernier dimanche d'août: fête votive en ville avec procession dans le village et vénération des reliques.
(Histoire des saints de Provence - diocèse de Fréjus-Toulon)

Ermitage Saint-Probace à Tourves.
La chapelle de St Probace, située sur "La costa du Gau", au sud du village de Tourves, domine le Caramy. Saint Probace a la réputation de faire tomber la pluie. Lorsque la commune manque d'eau, les villageois retiennent sa statue dans l'église, et ne le ramènent dans sa chapelle qu'après ondée reçue.

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager