Carmélites de Compiègne

16 religieuses martyres (✝ 1794)

Carmélites guillotinées à Paris le 17 juillet 1794, béatifiées par le Pape saint Pie X le 27 mai 1906.
Mère Thérèse de St. Augustin : Madeleine-Claudine Lidoine
Sœur Saint Louis : Marie-Anne-Françoise Brideau
Sœur de Jésus Crucifié : Marie-Amie Piedcourt
Sœur Charlotte de la Résurrection : Anne-Marie-Madeleine-Françoise Thouret
Sœur Euphrasie de l'Immaculée Conception : Marie-Claude-Cyprienne Brard
Mère Henriette de Jésus : Marie-Françoise de Croissy
Sœur Thérèse du Cœur de Marie : Marie-Anne Hanisset
Sœur Thérèse de St. Ignace : Marie-Gabrielle Trézel
Sœur Julie-Louise de Jésus : Rose Chrétien de Neuville
Sœur Marie-Henriette de la Providence : Anne Pelras
Sœur Constance de Jésus : Marie-Geneviève Meunier
Sœur Marie du Saint-Esprit : Angélique Roussel
Sœur Ste Marthe : Marie Dufour
Sœur St. François-Xavier : Elisabeth-Juliue Verolot
Sœur Catherine : Marie-Anne Soiron
Sœur Thérèse : Marie-Thérêse Soiron
(source site du Carmel)

Bibliographie
En 1792, après la chute du roi et la fermeture des derniers couvents, les seize carmélites de Compiègne occupent des maisons en ville, à Paris.
Puis le 27 juin 1794, elles sont arrêtées, et jugées le 12 juillet. Quand la charrette les emmène, vêtues de leurs robes et de leurs manteaux blancs et chantant des cantiques, «elles ont l'air d'aller à la noce» dit un témoin. On rapporte que la foule impressionnée par leur calme et leur dignité, les accueille en silence. Après le Veni Creator, elles renouvelèrent leurs vœux de religion. Puis la prieure, mère Thérèse de Saint Augustin, au pied de l'échafaud, bénit chacune des sœurs et leur donna à embrasser une minuscule statuette de terre cuite cachée au creux de sa main. La plus jeune, sœur Constance, est appelée la première ; elle gravit les marches entonnant tout à coup le psaume 117 Laudate Dominum, omnes gentes (Louez Dieu, tous les peuples), repris par ses sœurs. On le chante au Carmel depuis le XVIe siècle pour consacrer l'entrée dans la maison de Dieu au moment d'une nouvelle fondation.
La consécration par laquelle, vers Pâques 1792, la communauté s'est offerte «en holocauste pour que la paix soit rendue à l'Église et à l'État» vient d'être ratifiée par le Seigneur. Leurs corps sont jetés dans l'une des fosses communes creusées dans le terrain sablonneux d'un jardin dépendant de l'ancien couvent de Picpus. Trois étaient parisiennes de naissance. Les autres sont au calendrier de l'Église de Paris en raison du lieu de leur martyre. (diocèse de Paris)
- Gertrud von Le Fort: La dernière à l'échafaud - Adaptation de Jean-Dominique Hamel - Lu par Nathalie Hamel "La crainte est quelque chose de plus profond que le courage". Écrite en 1931, cette nouvelle raconte l'histoire des seize carmélites de Compiègne guillotinées le 17 juillet 1794. C'est sur cette nouvelle que Georges Bernanos s'appuiera pour écrire ses "Dialogues de carmélites"
- Mémoire d'une carmélite de Compiègne, d'après les mémoires de sœur Marie de l'Incarnation - Adaptation de Nathalie Hamel - Lu par Nathalie Hamel - 1792, la révolution gronde. Les vœux monastiques sont supprimés. Au Carmel de Compiègne, les religieuses doivent se séparer. Absente de Compiègne lors de l'arrestation de ses sœurs, Sœur Marie de l'Incarnation sera la seule rescapée de l'exécution des carmélites de Compiègne à la barrière du Trône renversé (actuellement place des Antilles à la Nation) le 24 juillet 1794. Vers 1830, peu de temps avant sa mort, elle écrit ses mémoires qui sont un témoignage unique sur la Terreur.
Carmélites de Compiègne et martyres. Sous la Révolution française, elles furent condamnées à mort parce qu'elles avait conservé fidèlement la vie religieuse et, avant de monter à l'échafaud, elles renouvelèrent leur profession de foi baptismale et leurs vœux religieux.

Martyrologe romain

Dates de Fête

17 juillet

Prénoms

Henriette

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Maria Enrica Dominici
religieuse de Saint-Anne de la Providence (✝ 1894)

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite