Saint Epvre (Aper) ou Evre

évêque de Toul (✝ 507)

saint EpvreDans la liste traditionnelle des évêques de Toul, Saint Epvre occupe le sixième rang après Saint Mansuy, et son épiscopat se situe entre 500 et 507... Saint Epvre était originaire de Champagne; son village natal, Trancault, se situe à 40 km à l'ouest de Troyes, à la limite du département de l'Yonne... De son enfance édifiante, au sein d'une famille chrétienne, nous pouvons retenir ce souci qu'il eut de racheter son nom (*) par une exquise bonté de coeur, par une constante charité à l'égard des malheureux. C'est ainsi qu'on le voit un jour rentrer de l'école à demi-nu, pour s'être dévêtu en faveur d'un mendiant... A la mort de Saint Ours, voilà que le clergé et les fidèles de Toul réclament pour successeur ce jeune champenois... Sa compassion innée put s'exercer à loisir pour réparer les ruines et les misères qu'avait accumulées en Lorraine le passage des Huns, un demi-siècle auparavant... il entreprit une campagne pour extirper les vestiges d'un paganisme toujours vivace... (d'après l'histoire des saints des Vosges, ouvrage du chanoine Laurent "Ils sont nos aïeux" - diocèse de Saint-Dié)
Saint Epvre (Aper) ou Evre, natif de Trèves, fut évêque de Toul. Il exerça son sacerdoce de 500 à 507. Son culte a connu pendant longtemps une grande popularité dans le diocèse.
Natif de Trèves en Allemagne, avocat très doué et juste, il abandonna sa profession pour devenir prêtre et fut élu au siège épiscopal de Toul, en France, qu'il occupa pendant sept ans. L'évêque de Toul mourut en 507. Ses reliques furent solennellement élevées par saint Gérard en 978. Après maintes tribulations, elles sont aujourd'hui dispersées (le chef de saint Epvre est conservé à basilique éponyme de Nancy). Très vénéré en tant qu'évêque de Toul, il est le patron de soixante églises lorraines.
On honore comme soeur de saint Epvre sainte Aprone, morte à Troyes, dont le culte est assez souvent associé à celui de son frère dans l'ancien diocèse de Toul.
Certains rejettent la tradition qui le veut avocat. Son culte connut pendant longtemps une grande popularité dans ce diocèse. (source: diocèse de Nancy)
(*) Aper signifie 'sanglier' (note d'un fidèle internaute)
Natif de Trèves en Allemagne, avocat très doué et juste, il abandonna sa profession pour devenir prêtre et fut élu au siège épiscopal de Toul, en France, qu'il occupa pendant sept ans. Certains rejettent la tradition qui le veut avocat.
Son culte connut pendant longtemps une grande popularité dans ce diocèse. Il ne reste actuellement qu'une localité pour en perpétuer la mémoire: 57580 Saint Epvre

À Toul, au VIe siècle, saint Epvre, évêque.

Martyrologe romain

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager