Sainte Marie-Josèphe

fondatrice de l'Institut des Filles de Notre-Dame de la Miséricorde (✝ 1880)

Marie-Joseph Rosello est née à Savone, près de Gênes. Elle n'était que servante dans une riche famille. Sa pauvreté l'empêchait d'entrer dans la vie religieuse, car elle ne pouvait apporter pas même une petite dot, comme c'était alors la coutume pour que les monastères puissent subvenir sans faire sans cesse appel à la charité des fidèles. Apprenant que l'évêque de Gênes fondait une oeuvre à l'intention des filles abandonnées et prostituées, elle lui offrit ses services et devint ainsi, en 1837, grâce au dynamisme audacieux de cet évêque, la fondatrice d'une congrégation de religieuses : les Soeurs de Notre-Dame, qui, aujourd'hui encore, desservent plus de 200 maisons charitables en Italie et en Amérique latine. Elle fut canonisée en 1949.
À Savone en Ligurie, l'an 1880, sainte Marie-Josèphe (Benoîte Rosello), vierge, qui fonda l'Institut des Filles de Notre-Dame de la Miséricorde et se dépensa de tout son zèle à rendre parfait le salut des âmes en mettant sa confiance en Dieu seul.

Martyrologe romain

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Maria Giuseppa Scandola
missionnaire italienne (✝ 1903)
María Josefa Recio
fondatrice des Hospitalières du Sacré Coeur (✝ 1883)
Marie de la Charité du Saint-Esprit
fondatrice de la Congrégation des Soeurs franciscaines de Marie Immaculée (✝ 1943)
Marie du Coeur de Jésus
Fondatrice de la Congrégation des Servantes de Jésus (✝ 1912)
Marie-Josephte Fitzbach
fondatrice des Servantes du Coeur immaculé de Marie (✝ 1885)
Vincent, Sophie, Marie, Marie-Josèphe, Ascension
martyrs de la guerre civile espagnole (✝ 1936)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager