Saint Restitut

aveugle de l'Évangile et premier évêque du Tricastin? (Ier siècle.)

La tradition veut qu'il ait été l'aveugle-né de l'Évangile d'où son nom qui rappelle sa guérison. Miraculeusement venu de Palestine avec sainte Madeleine, saint Lazare, sainte Marthe et quelques autres, il aurait été le premier évêque de l'antique évêché de Saint-Paul-Trois-Châteaux dans la Drôme, évêché supprimé en 1801. Il y a des légendes qui sont si belles qu'on aimerait qu'elles soient vraies...
"La tradition qui fait de Restitut l'aveugle de l'Évangile et le premier évêque du Tricastin est invérifiable.
Au VIe siècle, on vénère son tombeau dans une église qui est à l'origine du village de Saint-Restitut.
Parmi ses successeurs, plusieurs ont laissé pareillement une réputation de sainteté. Nous ne connaissons que leur nom : Sulpice, Boniface, Maximin, Castorin, Michel.
Saint Amant a laissé son nom à une des plus anciennes fondations monastiques de nos régions près de Montségur et saint Torquat a donné le sien à un prieuré dont subsiste la chapelle dans un hameau de Suze-la-Rousse."
- Saint Restitut et les premiers évêques du Tricastin, histoire et saints du diocèse de Valence.

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager