Le Saviez-vous ?
Le site Nominis a été créé en 1999 et mis en ligne au bout d'un an de travail, sur le fond comme sur la forme !
A découvrir

Eglise et bioéthique

WebTV CEF

Saint Bomer

prêtre (✝ 537)

Dans la région du Mans, sur les bords de la Braye. Après un temps de vie monastique au célèbre monastère de Micy ou Saint Mesmin dans les proches environs d'Orléans, cet auvergnat quitta les bords de Loire et s'en vint chercher une plus grande solitude sur les rives de cette rivière. L'évêque du lieu, saint Innocent, l'accueillit avec bonté et quelques années plus tard l'ordonna prêtre en raison de son rayonnement auprès des populations locales à qui il annonçait la Parole de Dieu et qu'il conduisait dans la prière. Une localité perpétue sa mémoire: Saint-Bomer-28330 
saint Bomer, archives de la SartheD'après le récit du curé de Thorigné sur Dué (72160), René-Antoine Le Chesvre: 'En cette année 1788, on a fait la translation d'une portion des précieuses reliques de St Bomer. Ce saint prêtre vivait dans le sixième siècle sous le pontificat de Saint Innocent, évêque du Mans. Il a prêché l'évangile du salut dans ce lieu. Il est honoré comme le second patron de l'église de Thorigné. La plus ancienne tradition conservée dans cette paroisse apprend que c'est St Bomer qui a fondé l'église et qu'il l'a dédiée à la Sainte Vierge, Mère de Dieu. Il mourut le 3 novembre 537 dans une retraite qu'il s'était choisie aux sources de la rivière de Braye dans un lieu où on voit encore une paroisse dépendante du diocèse du Mans qui porte le nom de Saint Bomer. Son corps y fut enterré et y est resté jusqu'au IXe siècle, il fut enlevé et transporté avec celui de St Fraimbault dans une église collégiale de la ville de Senlis. C'est de là qu'a été apporté l'ossement (tibia) qui est déposé dans une châsse de bois doré conservée dans l'église de Thorigné'
Thorigné sur Dué, archives de la Sarthe, en fin 1788 histoire du saint patron de l'église - Pages 169 à 171.

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager