Saint Goueznou

ermite puis abbé (✝ 675)

ou Guinou.
A la mort de son père, il se bâtit un petit oratoire près de Brest et sa sainteté rayonnante lui attira de nombreux disciples. Ce monastère fut à l'origine de la localité qui porte son nom: 29239 Gouesnou.
Selon son histoire, écrite en 1019, il vint de Grande-Bretagne avec son père Tudoël, son frère cadet Majan et sa sœur Tudona. Disciple de saint Pol et contemporain de saint Hervé, il construisit son ermitage au lieu appelé Peniti-Goeznou, puis un monastère pour une communauté religieuse dans une grande demeure qui lui fut donnée par le comte Conomor, au lieu du bourg actuel de Gouesnou. Sa réputation était grande; entre autres, Majan et Hervé vinrent le voir. S'il est certain qu'il a gouverné le monastère qui prit son nom, le fait qu'il aurait succédé à saint Houardon sur le siège de l'évêché de Léon paraît moins probable. (diocèse de Quimper et Léon - saint Goueznou)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager