Le Saviez-vous ?
Le site Nominis a été créé en 1999 et mis en ligne au bout d'un an de travail, sur le fond comme sur la forme !
A découvrir

Eglise et bioéthique

WebTV CEF

Saint Mammès

ermite martyr en Cappadoce (✝ v. 274)

ou Mamas.
Mort martyr à Césarée de Cappadoce, il était déjà populaire au début du IVe siècle dans tout l'Orient. Saint Basile et saint Grégoire de Nazianze parlent de lui avec fierté et c'est par leurs sermons que nous apprenons qu'il était un simple berger, n'ayant pour fortune que sa houlette et une maigre besace. Il s'était fait des amies dans la forêt: les biches et les chevrettes qui venaient autour de lui comme des animaux domestiques. De leur lait, il fabriquait du fromage pour les pauvres. Elles étaient toutes là quand il mourut martyr. Saint Mammès, © Trésor de la cathédrale de Langres
Ses reliques qui étaient dans une basilique de Constantinople se trouvent actuellement à Langres en Champagne où elles furent transférées au temps des croisades.
- Le trésor de la cathédrale Saint Mammès de Langres.
Voir aussi - laissez-vous conter la cathédrale Saint-Mammès: 'Les transepts Nord et Sud accueillent deux tapisseries racontant la vie de saint Mammès. Ce jeune berger chrétien fut martyrisé au IIIe siècle en Cappadoce (région de l'actuelle Turquie). Très rapidement après sa mort - éventré dans les arènes de Césarée -, son tombeau est le lieu de nombreux miracles.'
Selon la légende:
- Théodote, Rufine, ses parents et Ammie, sa nourrice, martyrs à Césarée de Cappadoce, au IIIe siècle  sont
fêtés le 31 août au martyrologe de Grégoire XIII, page 253.
- 'Saint Mamas était originaire de Gangres en Paphlagonie (Asie-Mineure). Ses parents, Théodote et Rufine étaient de fidèles Chrétiens et des confesseurs de la foi. Ils furent capturés par les païens et emprisonnés, car ils refusaient de renier le Christ. C'est dans le cachot même que Mamas vit le jour en 260. Or ses deux parents trouvèrent la mort en prison, et le petit orphelin fut adopté par une pieuse femme du nom d'Ammiane. Comme en balbutiant il appelait souvent sa mère adoptive, on le surnomma Mamas...' (Orthodoxie.com, Septembre 2015)
- Vie du saint martyr Mamas (Eglise orthodoxe, diocèse de Genève)
Le 17 août au martyrologe romain: À Césarée de Cappadoce, en 273 ou 274, saint Mamant ou Mamès, martyr, qui vécut, simple berger, en solitaire dans les bois de la montagne avec une extrême frugalité et, en confessant la foi du Christ, fut martyrisé sous l'empereur Aurélien. Saint Basile et saint Grégoire de Nazianze lui ont décerné les plus grands éloges.

Martyrologe romain

Patron(ne):

Diocèse de Langres

Saint Thaumaturge

invoqué pour l'allaitement

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager