Saint Sophrone de Jérusalem

Patriarche (✝ 639)

Sophrone de JérusalemOriginaire de Damas, rhéteur distingué, Sophrone ne tarde pas à abandonner le monde pour vivre le monachisme. Il eut tout de même la passion du voyage notamment en Égypte et en Palestine. C'est en Palestine, en 634, qu'il fut élu, tout laïc qu'il était, patriarche de Jérusalem, siège qu'il occupa peu de temps, obligé de céder devant l'envahisseur et livrer sa ville sainte au calife Omar en 637. Dès son intronisation comme patriarche, ce juge de la foi rassemble autour de lui un concile appelé à se pencher sur l'unité de la personne dans le Christ. Au cours de sa longue carrière, Sophrone écrit des vies de saints, des poèmes et prononce quelques homélies.
Centre dominicain - spiritualité 2000
A lire aussi: 'Saint Sophronius, la prise de Jérusalem par les Perses en 614'
À Jérusalem, en 639, saint Sophrone, évêque, qui eut Jean Moschus pour maître et pour ami, avec qui il visita les lieux où vivaient les moines. Élu évêque de ce siège, après saint Modeste, lorsque la ville sainte tomba aux mains des Perses, il défendit vigoureusement la foi et la sécurité de son peuple.

Martyrologe romain

O mon peuple, que t'ai-je fait ou en quoi t'ai-je contristé? J'ai rendu la lumière aux aveugles, j'ai purifié les lépreux, j'ai relevé l'homme qui était sur sa couche. O mon peuple, en quoi t'ai-je attristé et que m'as-tu accordé en retour? Pour la manne, tu m'as donné du fiel, pour l'eau, du vinaigre. Pour mon amour, tu m'as cloué à la croix.

Saint Sophrone - Tropaire des heures du Vendredi Saint

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager