Saint Pantaléon

martyr (✝ 303)

Médecin, proche de la cour impériale, il se convertit et se mit tout autant au service des pauvres que des riches. Découvert comme chrétien, il fut sommé de renier le Christ. Condamné aux bêtes, après divers supplices, il témoigna de sa foi et fut enfin décapité à Nicodémie.
Le synaxaire des Églises d'Orient témoigne du culte qui fut le sien dès les premiers temps.
Voir aussi l'Histoire de Saint-Pantaléon de Larche 19560:
Le nom de notre commune vient de celui du patron de la paroisse. Pantaléon est né et a vécu à Nicomédie (aujourd'hui Izmit, en Turquie, au nord de la mer de Marmara). Converti au christianisme il fit plusieurs miracles. Médecin de l'empereur romain Galère Maximien, il refusa d'abjurer sa foi en Jésus-Christ et fut décapité après avoir subi de nombreux et cruels supplices le 27 juillet, en 305.
Il est considéré comme un 'Très Grand Martyr' par les Orthodoxes qui l'appellent Panteleimon. C'est grâce à la distribution de ses reliques (après le VIIe siècle) que les paroisses puis les communes portent ce nom. On trouve de très nombreux lieux de culte à notre saint dans toute l'Europe et notamment en France dix communes portent son nom ou des dérivés de celui-ci: Pandelon, Pantaly, Plantaire.
Comme les saints Côme et Damien il appartient à la catégorie des saints 'anargyres', les sans argent. Pour exercer son art, il n'attendait d'autre honoraire que l'amour de Dieu, raison pour laquelle le Christ vint le visiter dans sa prison et changea son nom en 'Pantaleïmon', le miséricordieux. (d'après 'Église de Corse en prière').
À Nicomédie en Bithynie, vers 305, saint Pantaléon ou Pantalimon, martyr, vénéré en Orient comme un médecin qui exerçait son art gratuitement.

Martyrologe romain

Prénoms

Pantaléon

Patron(ne):

Médecins

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager