Saint Nicodème l'hagiorite

Originaire de Naxos dans les Cyclades grecques (✝ 1809)

Originaire de Naxos dans les Cyclades grecques, il reçut une éducation remarquable. Il apprit le latin, le français. Après quatre années d'études à Smyrne, il revint à Naxos, ayant la volonté de rendre accessible au peuple grec orthodoxe, opprimé par les Turcs, les trésors de la Tradition de l'Eglise. Au Mont-Athos, il prépara l'édition de la "Philocalie" et de nombreux autres ouvrages de spiritualité. Il rédigea "le manuel des bons conseils", qui est un condensé de toute la doctrine spirituelle des Pères, n'ayant aucune documentation que celle de sa mémoire fidèle. Les citations sont nombreuses et les références données exactes. Il travailla à l'édition des œuvres complètes de saint Syméon le Nouveau Théologien et rédigea un livre sur la communion fréquente qui fut condamné par le patriarche Procope. Tout cela était édité en 1800-1804, soit à Leipzig, soit à Vienne. Il eut la douleur de voir détruit tout le manuscrit des œuvres complètes de saint Grégoire Palamas, parce que les Autrichiens pensaient que c'étaient des messages révolutionnaires adressés par Napoléon aux Grecs. Il est difficile de citer ici l'ensemble de tout ce qu'il a pu ainsi éditer, mais grâce à lui bien de ces œuvres ont été une source inépuisable d'enseignement à la plénitude de la vie en Christ, à une époque où la férule turque opprimait les communautés orthodoxes.

Prénoms

Nicodème

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Nicodème
(✝ 1325)
Nicodème
Notable juif, pharisien du Nouveau Testament (Ier siècle.)
Nicodème
recueillit le corps de Jésus déposé de la croix (Ier siècle.)
Nicodème
Prêtre (IIe siècle)
Nicodème d'Albanie
Tailleur dans la région de Korytsa (✝ 1722)
Nicodème de Mammola
Confesseur (✝ 990)
Nicodème de Tismana
Moine athonite en Roumanie (✝ 1404)
Spiridon et Nicodème de Kiev
moines de la laure de Kiev (XIIe siècle)

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite