Saint Hypatios

higoumène (✝ 446)

Higoumène du monastère de Rufinianes, il s'enfuit de sa famille et transforma cette fugue coléreuse en une fuite vers Dieu. Parvenu en Thrace, il s'engagea comme berger et devint lecteur dans l'église locale à cause de sa belle voix. Il vivait en solitaire, mais se mettait au service des malades. Tant et si bien qu'un monastère naquit autour de lui. Il le quitta pour Constantinople, mais fut appelé à y revenir. Saint Jean Chrysostome l'avait en grande estime et lui montrait toute son affection. Il fut l'un de ceux qui combattirent la restauration prévue des Jeux Olympiques qu'il jugeait être une célébration païenne de l'homme.
En Bithynie, l'an 446, saint Hypace, supérieur du monastère Rufinien. Par l'austérité de sa vie et ses jeûnes répétés, il enseigna à ses disciples l'obéissance parfaite dans la vie monastique, et aux laïcs dans le monde, le crainte de Dieu.

Martyrologe romain

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager