Le Saviez-vous ?

Utilisez l'alerte e-mail, pour être prévenu de la fête d'un saint, une semaine avant, la veille ou le jour même!

A découvrir

Feter Noel

WebTV CEF

Saint Orens

évêque d'Auch (Ve siècle)

Orens (ou Orence = Orentius) était né à Huesca, sur la frontière de l'Aragon. Il serait venu trouver la solitude dans la vallée de Lavedan à quelques heures de Tarbes. On conte beaucoup de ses pénitences: des heures dans l'eau froide des rivières, une chaîne de fer serrée autour des reins, les nuits couché à même le sol. Mais on lui prête aussi de beaux vers, car il était poète. Sa sainteté le fit choisir comme évêque d'Auch en 364 et son zèle fut très grand pour extirper l'arianisme, et le paganisme encore répandu. Au moment de l'invasion des Visigoths, il fut arrêté, conduit enchaîné à Toulouse, enfermé dans un cachot durant plusieurs mois et enfin le bourreau fit tomber sa tête d'un coup de hache.  Fête locale à Auch le 11 mai. Village: 32120 Saint-Orens.
Orens ou Orient est né à Huesca, en Aragon (Espagne) vers 370, dans une famille noble: son père était gouverneur d'Urgel et sa mère, sainte Patience, était très pieuse. Averti par un ange du destin politique que lui réservait sa famille, il se retira dans une grotte de la vallée du Lavedan près de Tarbes.
La réputation de sa sainteté attirait les foules vers sa retraite qu'il voulait de plus en plus solitaire 'Les herbes étaient sa viande, l'eau sa boisson, une antre sa maison, le ciel son toit, la terre son lit et un rude cilice comme vêtement, les reins ceints d'une chaîne de fer.' (d'après un de ses premiers biographes).
En 410, une délégation du clergé et du peuple d'Auch vint le chercher pour le proclamer évêque. Il pria le Seigneur de lui faire connaître sa volonté. 'Aussitôt, le bâton qu'il tenait à la main prit racine, étendit ses rameaux et se couvrit d'un vert feuillage.'
Orens accepta alors sa nouvelle fonction. Il s'attacha à libérer la région du paganisme. Son talent, sa piété et ses miracles nombreux le firent choisir par Théodoric Ier roi des Wisigoths Ariens vers 438 pour intervenir comme ambassadeur dans le conflit qui l'opposait aux Romains.
(source
Paroisse Saint-Orens - 31650)
saint Orens, diocèse de Tarbes et Lourdes "D'origine espagnole, saint Orens naquit à la fin du IVe siècle dans un milieu aisé. Il quitta tout pour s'établir en ermite au-dessus de Villelongue dans la vallée du Lavedan. Sa réputation de sainteté sera telle, qu'une délégation du diocèse d'Auch viendra le chercher pour remplacer Ursinien au siège épiscopal d'Auch. Dans un premier temps, il refusa puis après avoir prié le Saint Esprit, accepta finalement (le miracle du bâton qu'il tenait en main se couvrant de fleurs est resté célèbre). Il quitta donc le Lavedan et se mit à l'oeuvre pour éclairer la foi du peuple qui lui était désormais confié. Il fut nommé évêque d'Auch vers 410. Tout au long de son épiscopat, il s'attachera à combattre les rites idolâtriques rendus aux fausses divinités. Jouissant d'une large autorité politique, l'histoire retiendra son rôle de médiateur dans la prise de Toulouse par les armées romaines et l'attention portée aux pauvres de son temps. Il fut enterré à Auch. Son culte, dans le Lavedan, est associé à celui de sa mère, sainte Patience. Il est Saint patron de Barbachen et d'Ugnouas."
(diocèse de Tarbes et Lourdes)
Saints du diocèse de Tarbes et Lourdes, fichier pdf.

Voir aussi 
L'Eglise du Gers et son histoire - texte en pdf
À Auch, vers 440, saint Orens, évêque, qui s'efforça d'arracher dans sa cité les coutumes païennes et d'établir la paix entre les Romains et le roi des Visigoths de Toulouse.

Martyrologe romain

Dates de Fête

1 mai, Fête

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager