Saint Adjutor

pénitent (✝ 1131)

Saint Adjutor, Seigneur de Vernon dans l'Eure, fils du seigneur Jean, Comte de Vernon, et de Rosamonde de Blaru. Né à Vernon en 1069 ou 1070, donc contemporain de Guillaume le Conquérant. Il partit à la Croisade. Quand il en revint, il éleva une chapelle à sainte Marie-Madeleine pour la remercier de l'avoir ramené sain et sauf au pays. Il se fit bénédictin à l'abbaye de Tiron dans le Perche, mais bientôt préféra la solitude de sa petite chapelle où il passa les dernières années de sa vie en ermite, recevant les malades pour leur apporter quelque guérison et les âmes en peine pour les conduire à la joie de Dieu. Il devint un saint très populaire chez les Normands.
Décédé à Pressagny-l'Orgueilleux le 30 avril 1131.
Fils du seigneur de Vernon, jeune encore, Adjutor partit pour la Première Croisade. Il fut fait prisonnier près de Jérusalem, il resta fidèle à sa foi malgré les tortures.
De retour en France, il prit l'habit monastique à l'abbaye de Thiron (Thiron-Gardais, Eure et Loire). Ensuite il demanda à vivre la vie érémitique dans un petit ermitage près de Vernon.
Il est invoqué comme patron de la navigation fluviale. (Son ermitage se trouvait en bord de Seine à Pressagny-l'Orgueilleux).
Saints du diocèse d'Evreux
À Vernon en Normandie, vers 1131, saint Adjuteur. Fait prisonnier à la croisade sous les murs de Jérusalem, il subit des sévices à cause de sa foi; revenu dans son pays, il mena une vie pénitente, reclus dans une cellule.

Martyrologe romain

Patron(ne):

Navigation fluviale

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager