Saint Sabas de Kalymnos

(✝ 1948)

Confesseur.
Originaire de Thrace orientale, il désirait rejoindre la vie monastique, malgré ses parents qui lui firent tenir leur petit magasin. Un beau jour, il partit en cachette jusqu'au skite de Sainte-Anne au Mont-Athos. Lors d'un pèlerinage en Terre Sainte, quinze ans plus tard, il se fixa au monastère Saint-Georges de Choziba près du Jourdain afin de s'adonner à l'hésychia. Devant les menaces des musulmans qui pillaient les lieux occupés par les chrétiens, il retourna en Grèce en 1916 puis à l'Athos. Appelé par le métropolite d'Egine, il se rendit près de lui et resta à son service jusqu'à sa mort et se retira dans l'île de Kalymnos, enseignant les fidèles et les enfants, secourant les veuves et les pauvres. Totalement étranger aux soucis financiers, il avait pour principe de ne pas laisser d'argent passer la nuit sous son toit et le distribuait aussitôt. Simple, humble, effacé, il a livré cette parole dans un de ses rares écrits: "Le moine est celui qui souffre et pleure sur ses propres péchés et qui ne se soucie pas de remarquer ceux des autres."

Prénoms

Sabas

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Sabas
Abbé en Palestine (✝ 531)
Sabas de Pskov
(✝ 1495)
Sabas de Serbie
Moine au mont Athos, archevêque d'Ipeck (✝ 1271)
Sabas de Zvenigorod
(✝ 1407)
Sabas le Goth
Martyr (✝ 372)
Sabas le jeune
moine au monastère de Saint-Césaire (✝ 995)
Sabas Reyes Salazar
prêtre martyr à Guadalajara au Mexique (✝ 1927)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager