Le Saviez-vous ?
Le site Nominis a été créé en 1999 et mis en ligne au bout d'un an de travail, sur le fond comme sur la forme !
A découvrir

WebTV CEF

Eglise et bioéthique

Saint Winnoc

Abbé en Flandre (✝ v. 715)

Winnoc ou Pinnock, avec saint Ingenoc, saint Madoc et saint Quadranoc.
Winnoc, Icône de l'abbaye orthodoxe de PervijzeQuatre saints d'origine bretonne qui vinrent se mettre sous la houlette de saint Bertin, abbé du monastère de Sithiu près de la ville de Saint-Omer. L'on a conté bien des miracles dans la vie de saint Winnoc. Quand il fut âgé et n'ayant plus de forces, il fut aidé par les anges pour tourner la meule du moulin de son monastère. Pour cette raison, il est devenu en Bretagne le protecteur des meuniers.
Illustration: Icône de l'abbaye orthodoxe de Pervijze (Belgique)
Trouvé sur le site du diocèse de Quimper et Léon: "Né en Armorique, dans le pays de Dol, il s'expatrie pour trouver une solitude où mener une vie d'ermite avec quelques compagnons. En Flandre, lui et ses compagnons sont reçus par saint Bertin, qui les aide à bâtir un monastère à Wormhoud, sur une hauteur appelée depuis Mont-Saint-Winoc. Les attaques des Normands se multipliant, les reliques du saint sont mises en sûreté à l'église Saint-Bertin de Saint-Omer. La paix revenue, ces reliques sont ramenées à Bergues. L'église de Plouhinec, chez nous, n'est sous le patronage de saint Winoc que depuis le XIVe siècle. Elle reçut un fragment de relique de Bergues peu après 1900. Le culte de saint Winoc, encore vivant en Flandre, est localisé à la paroisse de Plouhinec."
Avec ses compatriotes bretons, il était venu se placer sous la direction spirituelle de saint Bertin, abbé de Sithiu (Saint-Omer). A leur intention, Bertin fonda une abbaye non loin de Sithiu, à Wormhoudt. Winnoc y fut chargé de moudre le blé pour la communauté. La légende veut que fort âgé, un ange l'ait aidé à tourner la meule. Ainsi les meuniers en firent leur saint patron. (source: Saints du Pas de Calais - diocèse d'Arras)
Des internautes nous signalent:
- "St Winnoc né en 640 mort le 6 Novembre 717, natif soit du Pays de Galles, soit de Plouhinec (56), titulaire de l'église anglicane de Lostwithiel en Cornouilles"
- "Winoc fut abbé de son monastére à Wormhout (59470), en France, monastère où il décéda en 717. Auparavant Saint Bertin l'avait envoyé sur le Groenberg, colline de 22 mètres, qui par la suite deviendra la ville de Bergues, pour évangéliser la région.
En 1022, les comtes de Flandres édifieront sur la colline une puissante abbaye bénédictine en souvenir du passage du saint, abbaye détruite à la révolution et dont il ne subsiste que l'une des deux tours de l'église abbatiale. La paroisse possède toujours les reliques du saint. Un collège porte le nom de St Winoc."
Breton de naissance, il fut accueilli par saint Bertin parmi les moines de Sithiu, qui fut envoyé bâtir un petit monastère à Warmhoudt, dont il devint le supérieur, travaillant beaucoup de ses propres mains.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Winnoc

Patron(ne):

Meuniers

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager