Bienheureux Julien Maunoir

jésuite missionnaire en Bretagne (✝ 1683)

Né en Bretagne, en Ille et Vilaine, en 1606, il entra dans la Compagnie de Jésus. Il voulait partir dans les missions canadiennes mais ses supérieurs en jugèrent autrement. Pendant quarante-deux ans, après avoir appris la langue bretonne pour être plus proche des populations paysannes, il évangélisa les Côtes d'Armor , le Trégor et le Léon. Il mourut à Plévin -22340, épuisé par ces voyages apostoliques incessants. Il fut béatifié en 1951.
- "Le 'Tad Mad', le Bon Père, apôtre missionnaire des bretons: Pendant 42 ans, le P. Maunoir va sillonner la Bretagne dans tous les sens, principalement celle de langue bretonne. Homme profondément uni à Dieu, il renouvelle partout la vie religieuse, avec zèle et méthode, apprenant au peuple le message chrétien par le moyen des cantiques et des tableaux de mission, se faisant aider par un millier de prêtres et de nombreux laïcs." (Julien Maunoir - 1606-1683 - diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier)
- Du pays de Fougères où il naquit (1606) à Plévin où il mourut d’épuisement le 28 janvier 1683, le jésuite Julien Maunoir – « an Tad mad » – a consacré sa vie aux missions bretonnes. Il avait rêvé de Nouvelle-France (Canada), mais c’est en Bretagne qu’il sera missionnaire. A la suite de Michel Le Nobletz, c’est en breton qu’il prêcha et écrivit livres de piété et cantiques. Obstinément, à pied, sac au dos, il ne cessa de parcourir la Basse-Bretagne et plus particulièrement le diocèse de Cornouaille entre 1640 et 1683 : au total, 439 missions en 43 années ! Son action intense, sa parfaite adaptation aux besoins du peuple chrétien dont il partageait jusqu’à la nourriture frugale, et surtout sa prière continuelle obtiennent chez les populations bretonnes un réveil de la foi, et l’établissement chez beaucoup d’une vie chrétienne fervente. Son souci de formation des prêtres (il entraîne après lui dans les missions plus de mille prêtres) et des laïcs (femmes catéchistes) assure la pérennité de l’œuvre des retraites et des missions. (diocèse de Quimper)
À Plévin en Bretagne, l'an 1684, le bienheureux Julien Maunoir, prêtre de la Compagnie de Jésus, qui se consacra tout entier pendant quarante-deux ans aux missions dans les bourgs et les villes de la province.

Martyrologe romain

Prénoms

Julien

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Julien
(IVe siècle)
Julien
(IIIe siècle)
Julien Cesarello
prêtre franciscain (✝ v. 1349)
Julien d'Antioche
Martyr en Cilicie (IVe siècle)
Julien de Brioude
Martyr (✝ v. 304)
Julien de Burgos
Evêque de Cuenca (✝ 1207)
Julien de Lescar
premier évêque (Ve siècle)
Julien de Saint-Augustin
confesseur de l'ordre des Frères-Mineurs (✝ 1606)
Julien de Sora
Martyr à Sora (IIe siècle)
Julien de Tolède
évêque, primat d'Espagne (✝ 690)
Julien du Mans
Evêque (✝ v. 250)
Julien et Basilisse
Epoux, martyrs à Antinoé (✝ 309)
Julien et Césaire
martyrs en Campanie (IIIe siècle)
Julien et Eunus
Martyrs en Egypte (✝ 250)
Julien et ses compagnons
martyrs à Constantinople (✝ v. 729)
Julien l'Ermite
(IVe siècle)
Julien l'Hospitalier
Personnage légendaire (date ?)
Julien Sabas
A Antioche en Syrie (IVe siècle)
Julien Sabas
Ermite en Mésopotamie (Irak) (✝ 377)
Pierre-Julien Eymard
fondateur des pères du Saint-Sacrement (✝ 1868)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite