Saint Léobard

Reclus à Marmoutier (✝ 593)

ou Libert.
Cet auvergnat, dans sa jeunesse, ne connut point de soucis matériels. Il se laissait vivre tout en étudiant les belles-lettres. Mais il ne songeait pas au mariage. Aussi quand son père lui proposa une belle jeune fille, il se borna à prolonger les fiançailles pour ne pas avoir à s'opposer à son père, qui, sur ces entrefaits, mourut. Léobard fit cadeau de sa fiancée à son frère et s'en fut en pèlerinage au tombeau de saint Martin à Tours. C'est là qu'il fit connaissance de saint Grégoire de Tours, l'historien, son compatriote auvergnat qui devint pour toujours son ami. Il trouva son bonheur dans la solitude, installé dans une grotte, passant les vingt-deux dernières années de sa vie dans la prière et les études des Saintes Écritures. Pour gagner sa vie, il fabriquait des parchemins. Pour se cultiver, il avait à sa disposition la riche bibliothèque de son ami. Pour vivre l'Évangile, il réconfortait les âmes affligées.
À Tours, vers 693, saint Léobard, qui vécut en reclus dans une cellule proche de Marmoutier, avec l'éclat d'une abstinence et d'une humilité admirables.

Martyrologe romain

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Léobard
moine (✝ 618)

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager