Sainte Ita

Abbesse en Irlande (✝ v. 577)

Deirdre, Ida, Ide, Meda, Mida ou Ytha.
Elle est très populaire en Irlande.
Elle fonda le couvent de Hy Conaill dans le Limerick.
De nombreuses anecdotes sur sa vie sont peu plausibles.
Archive du site de St Patrick's church et saints irlandais (en anglais)*
Au monastère de Cluain Credal en Irlande, vers 570, sainte Ita, vierge, fondatrice de ce monastère.

*Ita de Limerick (également connu sous le nom de Deirdre, Ida, Ide, Meda, Mida, Ytha) morte vers 570. Saint Ita est la sainte la plus célèbre d'Irlande après Sainte Brigitte ... On dit qu'elle était de lignée royale, née dans l'une des baronnies de Decies près de Drum dans le comté de Waterford, et appelée Deirdre. Un aristocrate souhaitait l'épouser, mais après avoir prié et jeûné pendant trois jours et soi-disant avec l'aide divine, elle a convaincu son père de lui permettre de mener la vie de jeune fille.
Elle a émigré à Hy Conaill (Killeedy), dans la partie ouest de Limerick, et a fondé une communauté de femmes vouées à Dieu, qui a rapidement attiré de nombreuses jeunes femmes. Elle a également fondé et dirigé une école. On dit que l'évêque lui a confié Saint Brendan, qui allait devenir un abbé et missionnaire célèbre (bien que la chronologie rend cela improbable). Beaucoup d'autres saints irlandais ont été instruits par elle pendant des années. Pour cette raison, elle est souvent appelée 'mère nourricière des saints d'Irlande'. Brendan est censé lui avoir demandé une fois quelles sont les trois choses que Dieu aimait particulièrement. Elle a répondu: 'La vraie foi en Dieu avec un cœur pur, une vie simple avec un esprit religieux et une ouverture des mains inspirée par la charité'...
Comme d'autres figures monastiques d'Irlande, elle a passé beaucoup de temps dans la solitude, à prier et à jeûner, et le reste du temps au service de ceux qui recherchaient son aide et ses conseils.
Elle et ses sœurs ont aidé à soigner les malades de la région. De nombreux miracles extravagants lui sont également attribués...
Bien que sa vie soit recouverte de nombreux mythes parce qu'elle a été si populaire et que sa vita n'a pas été écrite pendant des siècles, il n'y a aucune raison de douter de son existence. Il y a des dédicaces d'église et des noms de lieux qui la rappellent à la fois dans son lieu de naissance et autour de son monastère. Elle est également mentionnée dans le poème du Bienheureux Alcuin, et son culte est toujours d'actualité.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Ita

Mais aussi les

Itta

 

Données Protégées - Reproduction Interdite