Sainte Adélaïde

Impératrice du Saint Empire (✝ 999)

ou Alice.
Elle était à la fois reine d'Italie, reine d'Allemagne et elle sera la première en date des impératrices du Saint Empire-Romain Germanique à la suite de son mariage avec Othon Ier, lorsqu'elle fut veuve du roi d'Italie. Sainte Adelaïde, illustration Anne Floc'h A la mort d'Othon Ier, elle exerça la régence pendant cinq ans, durant l'enfance d'Othon II. Puis à nouveau pendant la minorité d'Othon III. Ce furent pour elle des périodes difficiles, pleines de souffrances et d'épreuves. Mais sa force de caractère et sa bonté, puisées dans sa foi, surmontèrent tous les obstacles. Elle montra toutes les qualités d'un chef d'Etat dans la justice de sa charge et toutes les vertus chrétiennes dans sa charité attentive aux pauvres. Elle consacra les trois dernières années de sa vie à promouvoir le bien de l'Eglise et des pauvres. Elle se montra le ferme appui de la culture occidentale en favorisant le monachisme clunisien. Elle meurt à Seltz, près de Strasbourg, lors d'un voyage qu'elle effectuait dans l'un des nombreux monastères qu'elle avait fondés.
À l'abbaye de Seltz en Alsace, l'an 999, la naissance au ciel de sainte Adélaïde, qui épousa Otton Ier et devint impératrice. Elle manifesta une gravité pleine de charme aux gens de sa maison, une dignité très noble aux étrangers, une bienveillance infatigable aux pauvres et une largesse très abondante pour honorer les églises de Dieu.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Adélaïde
Alizée

Dictons

Froid et neige en décembre, du blé à revendre.

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Adélaïde
Cistercienne à la Cambre (✝ 1250)
Adélaïde
Abbesse de Villich (✝ v. 1015)
Adèle de Batz de Trenquelléon
Marie de la Conception, fondatrice des soeurs marianistes (✝ 1828)
Adelheidis
moniale et recluse à Tennenbach (✝ 1273)
Marie Marguerite Adelaïde Bogner
visitandine hongroise (✝ 1933)

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager