Saint Amable de Riom

Prêtre en Auvergne (✝ v. 475)

ou Aimable.
Curé de la ville de Riom dans le Puy de Dome, dans le centre de la France, Dieu lui avait donné, selon son compatriote, Grégoire de Tours, un pouvoir de guérison. L'on dit même qu'un jour, faute d'une patère, il accrocha son manteau à un rayon de soleil. Faute de trouver où poser sa vie en ce monde, nous pouvons la poser sur la lumière divine.
Il est fêté en Auvergne puisqu'il aurait été chantre à la cathédrale de Clermont, puis prêtre de paroisse. L'histoire qui peut être plus sûre de son existence, est moins certaine de tout ce qu'on lui a fait vivre par la suite. Il est également fêté le 13 juin et le 1er novembre.
Saint Amable, Riom"Grégoire de Tours, appelé le père de l'histoire, écrit en parlant de ce prêtre de Riom qui sera proclamé bienheureux par la voix du peuple après sa mort en 475: 'Il exista dans la province d'Arverne un certain Amabilis d'une admirable sainteté. Il était prêtre du bourg de Riom et excellait par ses grandes vertus. On dit qu'il commanda souvent aux serpents.' Par ailleurs, cet historien, venu prier dans l'église bâtie par Amable,  fut le témoin oculaire de deux miracles." (source: La fête de Saint Amable - Notre Dame des Sources au pays Riomois dans le diocèse de Clermont)
Autres liens:
- Basilique Saint-Amable à Riom 63200.
- Dans la chapelle axiale, on retrouve une châsse de saint Amable datant de 1814. (Ville de Riom)
- ...décédé en 475, il continua même dans la mort à accomplir des miracles. D'après la légende, on l'associait souvent à la lutte contre le démon et à l'éloignement du feu et des serpents. Une fois enseveli dans la cathédrale de Clermont, il aurait conservé ses pouvoirs fabuleux. Son corps est rapatrié vers 640 dans le nouveau choeur de l'église Saint-Benigne de Riom par Saint Gal, archidiacre de Clermont. Changeant de nom à cette occasion, l'église Saint-Benigne ne fut désormais connue que sous le nom de Saint-Amable. Attirant une foule de pélerins, le tombeau, qui se trouvait dans la crypte, permettait au curé du village de maintenir le culte des reliques. (Archipicture)
À Riom en Auvergne, au Ve siècle, saint Amable, prêtre.

Martyrologe romain

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager