Saint Cannat

Evêque de Marseille (✝ 487)

ou Gannat.
Ce provençal ne voulait s'occuper que de Dieu, mais ses contemporains remarquèrent vite ses vertus et ses qualités. Il leur refusa de devenir leur évêque à Marseille, mais il dut se rendre à l'évidence: c'était la volonté de Dieu. Il gouverna l'Église avec bonté. Son corps fut inhumé à Sauzet qui prit très vite le nom actuel de Saint-Cannat (13760).
"La Ville doit son nom à 'Canus natus' (né avec les cheveux blancs, signe, à l'époque, de sagesse précoce), ermite du Ve siècle, fils d'un préteur* Romain, né à Aix-en-Provence, et qui vivait dans un endroit appelé 'Sauzet' à cause des saules qui abondaient près d'une source.
Selon la légende, quand l'évêque de Marseille vint à mourir, 'Canus natus' sembla tout désigné pour être son successeur. Une délégation vint donc lui offrir le Siège épiscopal, qu'il déclina disant "qu'il n'y avait pas plus de raison pour lui de devenir Évêque de Marseille, que sa vieille canne de roseau desséchée de reverdir!"... Mais la canne reverdit miraculeusement et 'Canus natus' prit donc le chemin du vieux port! Il y a laissé le souvenir d'un évêque énergique, luttant farouchement contre le paganisme et l'hérésie; puis, sentant sa fin approcher, il souhaita rejoindre son cher ermitage de Sauzet, pour y mourir.
'Canus natus' fut donc, parmi les évêques de Marseille, l'un des quatre reconnus Saints et faisant l'objet d'un culte."
* de praetor, titre honorifique romain
(source: des origines aux évêques de Marseille - site de la ville de Saint-Cannat)

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager