Notre-Dame des Grâces

Notre-Dame de la Merci

Nuestra Senora de las Mercedes
En République dominicaine, le culte de la Vierge a deux manifestations primordiales: celle de la Vierge de La Altagracia (fêtée le 21 janvier) qui est la patronne du pays et celle de la Vierge de Las Mercedes (24 septembre).
Voir aussi: le bienheureux Juan Nepomuceno Zegri y Moreno, fondateur de la Congrégation religieuse des Sœurs mercédaires de la Charité.
"Ce nom Notre-Dame-de-la-Merci mérite un moment d'attention. Il remonte au XIIIe siècle. À cette époque, en Espagne, parmi les soldats chrétiens, qui tentaient de chasser les Maures de leur pays, plusieurs avaient été faits prisonniers et conduits en Afrique du Nord. Une rançon était exigée pour leur libération. Un grand nombre de ces prisonniers étaient très pauvres. Ils ne pouvaient donc espérer être un jour libérés. C'est alors, dit-on, que la Vierge Marie poussa saint Pierre Nolasque à leur venir en aide. Elle lui inspira de fonder l'Ordre de la Merci ou de la Rédemption ou du Rachat des captifs.
Dans le nom Notre-Dame-de-la-Merci, le mot 'merci' traduit le mot espagnol 'merced' qui signifie 'grâce' ou le mot latin 'merces' qui signifie 'rançon'. Quant à la fête de Notre-Dame-de-la-Merci, on affirme qu'elle fut 'primitivement instituée pour remercier la Vierge d'avoir rendu la liberté aux prisonniers qui lui criaient merci'."
(source:
diocèse de Montréal - homélie du cardinal Jean-Claude Turcotte, archevêque du diocèse de Montréal, pour le 70e anniversaire du centre hospitalier Notre-Dame-de-la-Merci...)

Prénoms fêtés

Mercedes

Patron(ne):

Diocèse de Cambrai

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Maria Mercedes Cabezas Terrero
religieuse espagnole (✝ 1993)
Mercédès Marie de Jésus Molina
Fondatrice de la Congrégation de Santa Mariana de Jésus en Equateur (✝ 1883)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager