Le Saviez-vous ?
Le site Nominis a été créé en 1999 et mis en ligne au bout d'un an de travail, sur le fond comme sur la forme !
A découvrir

WebTV CEF

Eglise et bioéthique

Sainte Salaberge

Abbesse à Laon (✝ 670)

sainte Salaberge - Cathédrale Notre-Dame de LaonMère de famille chrétienne, elle devint veuve très jeune une première fois et fut contrainte par ses parents à un second mariage où elle connut le bonheur d'une parfaite union scellée dans la charité mutuelle et le service des pauvres. Elle devint successivement mère de cinq enfants, puis elle employa une grande partie de son patrimoine à fonder un couvent à Laon, sur les conseils de l'abbé de Luxeuil.
Illustration: Statue de sainte Salaberge - Cathédrale Notre-Dame de Laon
Sainte Salaberge, est très représentative de son époque (VIIe siècle), de cette ère mérovingienne... Voilà une Sainte qui figure au martyrologe et dans les bréviaires avec le titre de veuve, ayant été successivement novice, mariée deux fois et finalement abbesse. Ces différents états de vie, les nombreux déplacements qui s'en sont suivis, ont bien servi sa marche vers une authentique sainteté... Une vraie vocation tardive vers la quarantaine!... Ce que nul ne conteste, c'est la fondation par Sainte Salaberge elle-même de l'abbaye Saint-Jean-Baptiste de Laon, dont par la suite elle allait prendre la tête... en suivant le bon vouloir de Dieu est devenue épouse et mère de plusieurs Saints...
Sainte Salaberge - Sainte du Saint-Mont (d'après l'histoire des saints des Vosges, ouvrage du chanoine Laurent "Ils sont nos aïeux")

À Laon, vers 664, sainte Salaberge, abbesse. Jeune aveugle, elle aurait retrouvé la vue grâce à saint Eustase, abbé de Luxeuil, qui la dirigea vers le service de Dieu.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Salaberge

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager