Le Saviez-vous ?

Utilisez l'alerte e-mail, pour être prévenu de la fête d'un saint, une semaine avant, la veille ou le jour même!

A découvrir

Eglise et bioéthique

WebTV CEF

Saint Jean-Gabriel Perboyre

Lazariste, martyr en Chine (✝ 1840)

Fils d'un laboureur, il est né dans le Quercy. En 1820, il entra chez les Pères Lazaristes. Après avoir été maître des novices, à Paris, rue de Sèvres, il est envoyé en Chine. Il apprend les langues locales, adopte les coutumes chinoises et s'établit au coeur du Kiang-Si, une province montagneuse interdite aux Européens. Après quatre années de prédication, il est arrêté en vertu d'une loi de l'empereur Kien-long qui interdit le christianisme. Fouetté, suspendu par les cheveux à un chevalet, brûlé au fer rouge, on lui grave sur le front: "Propagateur d'une secte abominable". Ces tourments se prolongent plusieurs mois, lentement et avec raffinement. Sur vingt chrétiens arrêtés en même temps que lui, douze renièrent le Christ. Les bourreaux avaient reçu toute liberté: ils le chargèrent de chaînes, lui broyèrent les pieds dans un étau, lui firent boire du sang de chien, le tourmentèrent jusque dans sa pudeur la plus intime. Alors même qu'il agonisait, les membres écartelés sur une croix, ils lui donnaient encore des coups de pieds dans le ventre. Ils l'achevèrent en l'étranglant.
Jean-Gabriel Perboyre (1802-1840) martyr, de la Congrégation de la Mission canonisé le 2 juin 1996, Place Saint-Pierre - site internet du Vatican.
Saint Jean-Gabriel Perboyre C'est à Mongesty en 1802 que naquit Saint Jean-Gabriel Perboyre. Ce fils de laboureur entra chez les Lazaristes en 1820, fut ordonné prêtre en 1825 et attendit 10 ans avant de s'embarquer pour la Chine. En 1839 il alla exercer son ministère dans les montagnes du Hou-Pei où il fut arrêté le 16 septembre de cette même année. Il mourut martyr le 11 septembre 1840 à Ou-Tchang-Fou et fut canonisé par Jean-Paul II en 1996. (présentation du diocèse de Cahors)
- Illustration: vitrail représentant le martyre de Jean-Gabriel Perboyre - Église Saint Étienne de Sapiac à Montauban (diocèse de Montauban)
- Fête de Saint Jean-Gabriel Perboyre à Montgesty (diocèse de Cahors)
- La maison natale de Jean Gabriel Perboyre, à Montgesty (Lot) et la statue de Jean Gabriel - Le Quercy sur le net
- Saint Jean-Gabriel Perboyre et sa vie - site Internet de l'Abbaye Saint Benoît de Port-Valais.
- Site du pèlerinage à Montgesty.
À Wuchang, dans la province chinoise de Hebei, en 1840, saint Jean-Gabriel Perboyre, prêtre de la Congrégation de la Mission et martyr. Pour annoncer l'Évangile, il adopta l'apparence et les coutumes chinoises, mais, quand vint la persécution, il fut longtemps détenu en prison et soumis à des tortures diverses, enfin attaché à une croix et étranglé.

Martyrologe romain

Siang-Yang-Fou, j'ai subi quatre interrogatoires, à l'un desquels je fus obligé de rester une demi-journée les genoux sur des chaînes de fer et suspendu à une poutre de bambou... A Ou-Tchang-Fou, j'ai reçu 110 coups de bambou parce que je n'ai pas voulu fouler aux pieds la croix.

Lettres de Jean-Gabriel

Prénoms fêtés

Jean-Gabriel

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Jean Gabriel Taurin Dufresse
évêque et martyr en Chine (✝ 1815)

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager