Saints Léon-Ignace Mangin et Paul Denn

jésuites français missionnaires, martyrs en Chine et leurs compagnons (✝ 1900)

Léon-Ignace Mangin était un jésuite lorrain qui confessa sa foi chrétienne jusqu'au sang avec cinquante quatre catholiques chinois.
Voir : Léon Mangin, Paul Denne, Rémi Isore et Modeste Andlauer, martyrs - Site officiel des Jésuites de France
Au moment du soulèvement des Boxers, Paul Denn (né à Wazemmes - Lille le 1er avril 1847), était curé de Kou-tcheng où, malgré le danger, il voulut rester bravement et fidèlement au poste. Ce n'est que sur les ordres du P. Mangin, son supérieur, qu'il partit se réfugier avec lui dans "la forteresse de Tchou-kia-ho". C'était bien là en effet qu'il avait rendez-vous ...
(site des Jésuites)
Canonisés le 1er octobre 2000 par Jean-Paul II.
Léon-Ignace Mangin naquit le 30 juillet 1857 à Verny où son père était juge de paix. Ancien élève du collège Saint-Clément de Metz, il entra dans la compagnie de Jésus, partit pour la Chine, en 1882, et y fut ordonné prêtre le 31 juillet 1886. En 1898, les Boxers attaquèrent les missions. Il subit le martyre le 20 juillet 1900. Il a été béatifié, le 17 avril 1955, avec les cinquante-six martyrs de Tchou- Kia-Ho.
(patronage d'une paroisse du diocèse de Metz)
Dans la province chinoise de Hebei, en 1900, neuf martyrs de la persécution de la secte de Yihetuan, à Zhoujiahe près de la ville de Yingxian, les saints Léon-Ignace Mangin et Paul Denn prêtres jésuites. Alors qu'ils encourageaient de leur mieux les fidèles rassemblés dans l'église du village, les ennemis firent irruption et les transpercèrent devant l'autel. Avec eux succomba sainte Marie Zhou Wuzhi, qui voulut protéger de son corps saint Léon, alors qu'il donnait la communion, et qui périt, couverte de blessures ; à Lujiazhung, toujours près de Yingxian, saint Pierre Zhou Rixin, qui déclara devant le préfet qu'il ne pouvait abjurer Dieu créateur du monde et fut décapité ; à Daliucun, près de Wuyi, sainte Marie Fu Guilin, maîtresse d'école, livrée aux mains des assassins et décapitée, tandis qu'elle invoquait le Christ Sauveur ; au village de Wuquiao Zhaojia, sainte Marie Zhao Guozhi et ses filles Rose et Marie Zhao, qui se précipitèrent dans un puits pour ne pas être violées, mais en furent retirées et massacrées ; au bourg de Dechao, saint Xi Guizi, encore catéchumène, qui se déclara chrétien quand commença le tumulte et, couvert de blessures, fut baptisé dans son propre sang.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Léon-Ignace

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager