Saint Symmaque

Pape (51e) de 498 à 514 (✝ 514)

Il connut le schisme de Laurent, qui s'était fait élire pape en même temps que lui par une partie du clergé. Il lui reprochait d'être dans la lignée de son prédécesseur Anastase, trop favorable à l'Église de Constantinople. C'est le roi Théodoric, pourtant arien, qui lui donna raison. Saint Symmaque réunit un concile, avec ses opposants et Laurent lui-même, ramenant la paix pour un temps. Sa décision de fixer Pâques au 25 mars fait renaître le schisme et les partisans de Laurent profitent d'un voyage à Ravenne pour l'accuser de simonie et de bien d'autres crimes. Ils prennent possession des églises de Rome et veulent convoquer un nouveau concile, mais le roi Théodoric se déclare incompétent pour juger du pape légitime, ce qui donnait raison à saint Symmaque. La situation s'apaisera peu à peu. A partir de ce moment, saint Symmaque consacre ses énergies à restaurer les églises de Rome, en particulier saint Paul hors les Murs, bâtit des petites habitations pour les pauvres, ouvre des lieux d'accueil pour les pèlerins et construit une résidence sur la colline vaticane qui sera ainsi la première résidence pontificale en ce lieu.
À Rome, près de saint Pierre, en 514, saint Symmaque, pape. Longtemps troublé par la faction des schismatiques, il s'endormit enfin, confesseur de la foi.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Symmaque

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager