Bienheureux Giovanni Tavelli

évêque de Ferrare (✝ 1446)

- décret du 24 janvier 2020 des vertus héroïques de Giovanni Tavelli de Tossignano, de l’Ordre des Jésuates, évêque de Ferrare, né à Tossignano en 1386 et mort à Ferrare le 24 juillet 1446.
- décret avec mention de la béatification équipollente * (en italien) À la mort du Bienheureux, étant donné la grande réputation de sainteté et de signes dont il jouissait, le duc de Ferrare, Hercule Ier, décida de promouvoir le processus de canonisation. Clément VIII, en 1598, a accordé la messe et l'office en son honneur dans l'église de S. Girolamo. Le privilège a ensuite été étendu par le pape Benoît XIV le 20 juillet 1748. En 1846, Pie IX a accordé le culte dans tous les diocèses où le bienheureux vivait et travaillait. En vue de la canonisation, un miracle attribué à l'intercession du Bienheureux Giovanni Tavelli da Tossignano sera nécessaire.
La vie et les vertus de Giovanni Tavelli
Né en 1386 à Tossignano, il a commencé des études de droit à Bologne, qu'il a quittées presque immédiatement parce qu'il se sentait appelé à entrer dans l'Ordre des Jésuates, fondé par le Bienheureux Giovanni Colombini au milieu du XIVe siècle. Le bienheureux Giovanni Tavelli était fasciné par l'esprit de pénitence et de charité de cette famille religieuse, dans laquelle il entrait avec le désir d'être un saint, même si c'était contre la volonté de ses parents. En 1408, il a commencé la formation à Venise. En 1426, il est transféré à Ferrare comme prieur du couvent "S. Jérôme". Le 28 octobre 1431, il est nommé évêque de Ferrare par Eugène IV, qui l'estime beaucoup. Il s'est distingué notamment pour avoir ramené le zèle à la vie consacrée et pour la célébration du synode diocésain. Il a participé aux Conseils de Bâle et de Ferrare-Florence, se révélant fidèle au Pape, dans une période de turbulence. Il était professeur de doctrine chrétienne. Il s'est consacré aux visites pastorales, qui ont apporté des bénéfices dans la vie spirituelle des fidèles. Il a fondé l'Arcispedale, qui a apporté tant de bien à la population, affligée par des fléaux fréquents et violents. Il est décédé le 24 juillet 1446 à Ferrara.
L'humilité, le silence, la discrétion, la pénitence corporelle et la mortification lui ont permis de rester en dialogue quotidien avec le Seigneur. À la vie contemplative profonde, il a ajouté une charité vivante; son activité de secours aux nécessiteux était intense. L'amour de Dieu et du prochain était le moteur de chaque choix du Bienheureux, même lorsqu'il a été appelé au ministère épiscopal. L'amour pour son prochain a atteint son apogée jusqu'au sacrifice de la vie quand, pendant l'épidémie de peste, il a travaillé personnellement au secours des malades de Ferrare, sans aucune crainte de contagion. C'était un pasteur zélé, animé par la prière, attentif aux besoins du peuple de Dieu...
(traduit de l'italien - diocèse de Crémone)
* La béatification équipollente, décidée par un simple décret du pape, ne nécessite pas de reconnaissance d’un miracle et concerne d'anciennes figures, dotées déjà d’un culte local relativement étendu.

Dates de Fête

24 juillet

Prénoms

Giovanni

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

Giovanni Bacile
prêtre italien (✝ 1941)
Giovanni Battista Quilici
fondateur des Filles du Crucifié (✝ 1844)
Giovanni Battista Zuaboni
prêtre diocésain fondateur de l'institut de la Famille sacrée (✝ 1939)
Giovanni Ciresola
prêtre diocésain fondateur des Cénacles de la charité (✝ 1987)
Giovanni Folci
prêtre diocésain italien fondateur (✝ 1963)
Giovanni Garberoglio (Teodoreto)
Fondateur de l'Unione catechisti (✝ 1954)
Giovanni Jacono
évêque italien (✝ 1957)
Giovanni Mazzuconi
prêtre et martyr (✝ v. 1851)
Giovanni Nadiani
religieux italien (✝ 1940)
Giovanni Schiavo
prêtre italien au Brésil (✝ 1967)
Giovanni Vittorio Ferro
archevêque de Reggio Calabria-Bova (✝ 1992)
Jean Calabria
prêtre, fondateur des Congrégations des Pauvres serviteurs et des Pauvres servantes de la divine Providence (✝ 1954)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite