Sainte Lutgarde

moniale cistercienne à Aywiers (✝ 1246)

Elle est l'une des plus grandes figures du courant mystique du XIIIe s. Favorisée de grâces exceptionnelles, elle témoigne d'une expérience extraordinaire de la révélation du Sacré-Cœur. Native de Tongres dans le Limbourg belge, d'une famille peu fortunée, elle a 12 ans quand elle est placée par ses parents chez les bénédictines de Saint Trond. Mais coquette et enjouée, elle continue de mener une certaine vie sociale et de recevoir des visites, jusqu'au jour où, dit-elle, elle reçoit la visite du Christ qui lui présente ses plaies. Désormais elle l'aime d'un amour exclusif, médite la Passion avec une telle intensité que parfois son propre sang coule. Sa prière intercède pour les pécheurs. Plutôt que de devenir prieure, elle quitte son monastère pour celui d'Aywiers proche de Namur. Elle ne parle que flamand, et devient bientôt aveugle ce qui lui permet de s'enfoncer davantage encore dans le silence et l'humilité pendant les 12 dernières années de sa vie terrestre.
Des internautes nous signalent:
Aywiers se situe sur le territoire de Lasne, en Brabant wallon.
Sainte Lutgarde est vénérée en l'église d'Ittre (Brabant Wallon).
Au monastère des cisterciennes d'Aywières dans le Brabant, en 1246, sainte Lutgarde, vierge, remarquable par sa dévotion envers le Cœur du Seigneur.

Martyrologe romain

Prénoms fêtés

Lutgarde

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager