Bienheureux 498 martyrs de la persécution religieuse - Espagne

martyrs en 1934, 1936, 1937 (XXe siècle)

...le Saint-Père proclame bienheureux 498 martyrs qui ont versé leur sang pour la foi, durant la persécution religieuse en Espagne au cours des années 1934, 1936 et 1937. Parmi eux se trouvent des évêques, des prêtres, des religieux, des religieuses et des fidèles laïcs, des hommes et des femmes...498 martyrs de la persécution religieuse en Espagne Le logo de cette béatification, qui possède une importance historique en raison du nombre vraiment important de bienheureux, a pour élément central une croix de couleur rouge, symbole de l'amour poussé jusqu'à l'effusion du sang pour le Christ. A côté de la Croix, se trouve une palme stylisée qui, intentionnellement, ressemble à des langues de feu dans lesquelles il est possible de voir représentée la victoire obtenue par les martyrs qui, grâce à leur foi, ont vaincu le monde (cf. 1 Jn 1, 4). Celles-ci représentent également le feu de l'Esprit Saint qui descendit sur les Apôtres le jour de la Pentecôte, de même que le buisson d'épines qui brûle mais ne se consume pas (cf. Ex 3, 1-6), à travers lequel Dieu se manifesta à Moïse dans le passage de l'Exode, comme l'expression de son Etre:  c'est l'Amour qui se donne et qui ne s'éteint jamais... être des chrétiens cohérents nous impose de ne pas reculer devant notre devoir, d'apporter notre contribution au bien commun et de modeler la société toujours selon la justice, en défendant - dans un dialogue forgé par la charité - nos convictions sur la dignité de la personne, sur la vie, de sa conception jusqu'à sa mort naturelle, sur la famille fondée sur l'union matrimoniale unique et indissoluble entre un homme et une femme, sur le droit et le devoir primordial des parents à l'éducation des enfants et sur d'autres questions qui naissent de l'expérience quotidienne de la société dans laquelle nous vivons...
Béatification de 498 martyrs de la persécution religieuse en Espagne - Place Saint-Pierre - Dimanche 28 octobre 2007 - Homélie du Cardinal José Saraiva Martins
...Qu'un aussi grand nombre de martyrs soient béatifiés au même moment montre que le témoignage suprême du sang n'est pas une exception réservée seulement à quelques individus, mais une hypothèse réaliste pour le peuple chrétien tout entier. Il s'agit en effet d'hommes et de femmes d'âges différents, de vocation et de condition sociale différentes, qui ont payé de leur vie leur fidélité au Christ et à son Eglise...
Benoît XVI, Angelus, 28 octobre 2007
...les martyrs, nous aident à travers leur exemple et leur intercession à ne pas nous laisser vaincre, à l'heure actuelle, par le découragement et par la confusion et à éviter l'inertie et les plaintes stériles. En effet, notre époque, comme la leur, est un temps de grâce, une occasion propice pour partager avec les autres la joie d'être des disciples du Christ...
Messe d'action de grâce pour la béatification des martyrs de la persécution en Espagne - le 29 octobre 2007 - Homélie Cal Tarcisio Bertone
Entre 1936 et 1937 en Espagne ont été tués, parmi beaucoup d'autres, quatorze Carmes Déchaux, dont douze étaient des prêtres, dirigés par le Père Luca de San José (né José Tristany Pujol); quarante-quatre Frères des Écoles Chrétiennes, dirigés par le Frère Leonardo José (né José María Aragonés Mateu); la Supérieure Générale des Carmélites de la Charité, Mère Apollonia de Sacramento Santissimo (Apolline du Très Saint Sacrement) Lizarraga Y Ochoa; quatre Carmélites Missionnaires: Sœur Esperanza de la Cruz (Esperanza de la Croix), Sœur María del Refugio del Santo Angel (Maria du refuge du Saint Ange), Sœur Daniela de San Bernabé (Daniela de Saint Barnabé) et Sœur Gabriela de San Juan de la Cruz (Gabriela de Saint Jean de la Croix); à ce groupe appartient aussi un séminariste barcelonais de vingt ans, le serviteur de Dieu José Casas Ros.
- Benoît XVI, promulgation de décrets de la Congrégation pour les Causes des Saints,
ont été reconnus les martyres des serviteurs de Dieu:
Bonaventura García Paredes, prêtre de l'Ordre des Frères Prêcheurs, Michele Léibar Garay, prêtre de la Société de Marie, et 40 compagnons tués en Espagne en 1936
Simone Reynés Solivellas et 5 compagnons de la Congrégation des Missionnaires des Saints Cœurs de Jésus et de Marie et de la Congrégation des Sœurs Franciscaines Filles de la Miséricorde, ainsi que Prudence Canyelles I Ginestá , laïque, tués en 1936
Celestino Giuseppe Alonso Villar et 9 compagnons de l'Ordre des Frères Prêcheurs, tués en 1936
Angelo Maria Prat Hostench et 16 compagnons de l'Ordre des Frères de la Bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel, tués en 1936
Enrico Saiz Aparicio et 62 compagnons de la Société Salésienne de Saint Jean Bosco, tués en 1936 et 1937
Mariano Di San Giuseppe Altolaguirre Y Altolaguirre, dans le siècle Santiago et 9 compagnons de l'Ordre de la Très Sainte Trinité, tués en 1936 et 1937
- Décret sur le martyre, 22 juin 2004 (en italien)
- Béatification de 498 serviteurs de Dieu martyrs en Espagne, lettre du Pape Benoît XVI, le 26 octobre 2007.

Ils versèrent leur sang pour rendre témoignage de l'Evangile de Jésus Christ, soient dorénavant appelés du nom de bienheureux et que leur fête soit célébrée chaque année le 6 novembre.
Cliquez pour trouver la liste complète des saints et bienheureux martyrs de la persécution religieuse en Espagne au XXe siècle, Conférence épiscopale espagnole - site en espagnol

Dates de Fête

6 novembre

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite