Le Saviez-vous ?
Le site Nominis a été créé en 1999 et mis en ligne au bout d'un an de travail, sur le fond comme sur la forme !
A découvrir

WebTV CEF

Eglise et bioéthique

Saint Himier

ermite dans la vallée de la Suze en Suisse (✝ v. 610)

Imier, Ismier ou Himère
saint Ismier, patron protecteur du village de ce nom Originaire de Porrentruy dans le canton suisse du Jura. Il vécut en ermite dans la vallée qui depuis a pris son nom: le Val-Saint-Imier. Près de la chapelle qu'il édifia en l'honneur de saint Martin de Tours, des disciples vinrent suivre son exemple. En France, une localité s'est mise sous son patronage: Saint-Ismier-38330
Nous pouvons retenir de Saint Imier, né en 570 de notre ère, qu'il est un vrai Jurassien d'un coin de Suisse, comme l'on dit là bas, un authentique Ajoulot de Lugnez qui, pour se livrer à la prière, émigra des douces plaines de la riante Ajoie, dans une vallée plus sévère du Sud.
(source: exposé de Hervé Dillemann à lire sur le lien suivant - saint Ismier, patron protecteur du village de ce nom - le 18 septembre 2010 à l'occasion des XXVIIe journées du patrimoine)

Voir sur le site de l'abbaye Saint Benoît en Suisse, Saint Imier .
"La légende rapporte qu'il se serait rendu auprès de Saint Maire, évêque d'Avenches puis de Lausanne. Il l'aurait servi, et aurait été ordonné prêtre par celui-ci. A la mort de ce protecteur, il aurait entrepris un pèlerinage en Terre Sainte, à Jérusalem, où la légende rapporte le fameux épisode du Griffon. De retour au pays, il se serait réinstallé dans le vallon qui porte son nom, passant ses jours dans le travail et la prière. Il mourut dans l'église dédiée à Saint Martin qu'il avait édifiée, entouré de la petite communauté qui s'était réunie autour de lui..."
La région suisse de Imiertal, Val-Saint-Imier garde son souvenir.
Dans la vallée de la Suze en Suisse, au VIe ou VIIe siècle, saint Himier, ermite, qui y annonça l'Évangile.

Martyrologe romain

Dates de Fête

13 novembre

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager