Saints Rasyphe et Raven

martyrs (IVe siècle)

Originaires de Grande-Bretagne, ermites en Gaule, martyrisés sans doute par les Goths qui se déplacaient vers l'Ouest. Leurs reliques se seraient d'abord trouvées dans la cathédrale de Bayeux puis à Caen et maintenant à Grancey en Champagne.
Le mythe fondateur de la paroisse est celui des Saints Rasyphe et Raven qui chassés de grande Bretagne au IVe siècle auraient établi un ermitage à l'emplacement de l'édifice actuel, à proximité d'une source miraculeuse. Les deux saints guérisseurs, auteurs de nombreux miracles, firent l'objet d'une grande dévotion. Leur martyre a donné lieu à plusieurs versions. Selon l'une d'elles, violemment projetées contre un bloc de grès, leurs têtes se seraient enfoncées sans dommage dans la pierre en y laissant deux empreintes encore visibles aujourd'hui. Finalement décapités, les Saints furent ensevelis à l'emplacement actuel de l'église. Leurs reliques seraient à l'origine de nombreux miracles.
À l'intérieur de l'église St-Aubin de Macé, une pierre tombale marque l'emplacement du tombeau. Les reliques, déplacées vers Bayeux au moment des invasions vikings puis vers Caen pendant les guerres de religion sont actuellement conservées à Grancey en Champagne.
(source:
Archeo125 - église Saint-Aubin de Macé)

Dates de Fête

23 juillet

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager