Bienheureux Hyacinthe-Marie Cormier

dominicain (✝ 1916)

"De faible santé au point de faire d'ardentes neuvaines pour pouvoir faire profession et d'y être finalement admis par miséricorde - et presque comme un dernier sacrement - sur l'avis du pape Pie IX qui avait été consulté, Hyacinthe-Marie Cormier vécut jusqu'à quatre-vingt-quatre ans, et fut élu maître de l'Ordre à celui de soixante-douze. Il avait une expérience peu commune du gouvernement dominicain."
"Le bienheureux Hyacinthe-Marie Cormier, dominicain de la province de Toulouse, a vécu de 1832 à 1916. Il a exercé de nombreuses charges de gouvernement: prieur, provincial de la province de Toulouse, charge qu'il exerça durant trois mandats, puis Maître de l'Ordre de 1904 à 1916. L'Ordre et spécialement la province de Toulouse ont donc été marqués par ses intuitions et son esprit de sacrifice et de conquête. Il résida de nombreuses années à Marseille, en tant que prieur et provincial, et y fut l'une des chevilles ouvrières du projet de construction du couvent et de l'église. Il est ainsi particulièrement vénéré dans ce couvent."
- Centre Cormier à Marseille
- Vidéo de présentation du Centre.
"...dès son entrée dans l'ordre, et ensuite avec ses supérieurs, il agit avec une sincérité, une simplicité et aussi un abandon qui n'exclut nullement l'intelligence et l'action."

"La construction de l'église et du couvent est due à l'initiative du Bienheureux Hyacinthe-Marie Cormier, prieur conventuel ou prieur provincial de 1865 à 1880, période durant laquelle il vécut à Marseille." (
diocèse de Marseille)
"Le Père Cormier, lui aussi, a été un bon fils de saint Dominique. Mais il ne s'est pas contenté d'en être l'imitateur, il en fut aussi le successeur: 76e maître de l'Ordre, élu à l'âge de 72 ans, un âge où l'on aspirerait plutôt à une juste retraite. Et cependant, il ne fut pas le moindre de ses successeurs. Je retiendrais simplement trois traits de sainteté qui montrent combien le Père Cormier a marché dans les traces de saint Dominique d'une manière tout à fait étonnante: son amour de l'Ordre, son amour de la Vérité, et son amour de la vie intérieure." (source:
Thomas Michelet o. p. Fête du couvent - Lundi 21 mai 2001 - Fête du Bienheureux Hyacinthe-Marie Cormier)
Né le 8 décembre 1832 à Orléans, mort le 17 décembre 1916 à Rome. Béatifié le 20 novembre 1994 à Rome par Jean Paul II
À Rome, près de Sainte-Sabine sur l'Aventin, en 1916, le bienheureux Hyacinthe (Henri) Cormier, prêtre, Maître général de l'Ordre des Prêcheurs, qu'il dirigea avec prudence, en encourageant beaucoup les études théologiques et spirituelles.

Martyrologe romain

Dates de Fête

17 décembre

Prénoms

Hyacinthe

Saints ou Saintes ayant porté le même prénom

André-Hyacinthe Longhin
évêque de Trévise (✝ 1936)
Hyacinthe
Frère prêcheur en Pologne (✝ 1257)
Hyacinthe
Martyr en Asie Mineure (IVe siècle)
Hyacinthe
martyr à Césarée de Cappadoce (✝ v. 120)
Hyacinthe Castañeda et Vincent Lê Quang Liêm
prêtres dominicains martyrs au Tonkin (✝ 1773)
Hyacinthe Serrano Lopez
prêtre dominicain et martyr (✝ 1936)
Jacinthe
Religieuse à Viterbe (✝ 1640)
Jacinthe (Hyacinthe) Marto
Un des enfants auxquels la Sainte Vierge apparut à Fatima. (✝ 1920)
Jean Baptiste et Hyacinthe des Anges
martyrs (✝ 1700)
Marie, Dolorès, Consolata, Hyacinthe, Françoise
martyrs de la guerre civile espagnole (✝ 1936)
Prote et Hyacinthe
Martyrs à Rome (✝ 257)

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite