Bienheureux Lucchese

Tertiaire franciscain (✝ 1260)

ou Luchesio.
Après une vie d'homme riche et avare, il fut touché par la grâce et devint un homme simple, joyeux, ami des pauvres, Lucchese a été le premier disciple de saint François dans la vie de laïc marié.
En prêchant au pays de Florence, saint François retrouva cet ancien compagnon de plaisir d'Assise, établi à Poggibonsi et y faisant des affaires d'or. Il avait épousé Buonadonna, une belle et intelligente épouse. Saint François les retourna, si bien que Luchesio et son épouse vendirent leurs biens pour les donner aux pauvres, ne gardant que quelques arpents de terre pour les recevoir et partager les légumes de leur jardin. Fréquemment leurs voisins les voyaient repasser avec un infirme sur l'âne et un autre sur leur dos. Ils étaient si unis que Dieu leur fit la grâce de mourir à quelques instants l'un de l'autre. Ils reçurent tous deux les derniers sacrements, Buona Donna expira, Luchesio fit le signe de la croix et rendit immédiatement son âme à Dieu.
A lire: Lucchese, premier tertiaire franciscain, Geneviève Duhamelet, Éditions Franciscaines.
À Poggi-Bonzi en Toscane, l'an 1260, le bienheureux Lucchese. Venu dans cette ville pour y faire commerce et devenu riche et avare, il fut touché par la grâce, revêtit l'habit du Tiers-Ordre de Saint-François, vendit ses biens en faveur des pauvres et se mit avec un esprit évangélique au service de Dieu et de son prochain dans la pauvreté et l'humilité.

Martyrologe romain

 

Eglise Catholique en France
Eglise Catholique en France

Données Protégées - Reproduction Interdite