Sainte Ragenufle

(✝ 650)

Sainte morte en 650, à l'âge de 15 ans.
Selon la légende, Ragenufle est née à Incourt, au début du VIIe siècle (635), dans le hameau de Brombais. Plutôt que d'épouser le jeune Ebroïn choisi par ses parents, elle se consacra à la religion et s'enfuit le jour de son mariage avec une servante. Les deux femmes se cachèrent dans un bois où Ragenufle mourut le 14 juillet 650. Ses parents, pour se faire pardonner, firent élever un sanctuaire sur sa tombe, où plusieurs miracles se produisirent, amenant de nombreux pèlerins. Une procession, créée en 1112, a lieu chaque année*. La procession Sainte-Ragenufle a été relancée en 1992, après une interruption depuis 1968. On raconte également qu'un jour, Ragenufle fit jailllir une source d'un coup de bâton. A l'endroit de cette source miraculeuse, réputée pour la guérison de la fièvre et de l'hydropisie, fut construite une chapelle inaugurée en 1953.
En l'an 2000, diverses manifestations ont été organisées à Incourt pour fêter le 1350ème anniversaire de la mort de Sainte Ragenufle: conférence, procession, exposition, office religieux, marche aux flambeaux.
En 2001, une potale** a été inaugurée sur les lieux où Ragenufle a vu le jour, à Brombais. Sur une plaque de marbre, on peut lire "Je ne demande qu'une chose : trouver le véritable amour de Dieu" (phrase que Ragenufle aurait prononcée) ainsi que les dates "635-650"
*Procession Ste Ragenufle à Incourt - Le cortège, composé de cavaliers costumés, de la fanfare, du drapeau et des statues de Sainte-Ragenufle et de la Sainte-Vierge, du reliquaire, des enfants, des anciens combattants, des autorités locales et de la chorale.
**Le terme potale en Belgique, désigne une niche contenant une statuette protectrice.
(source Brabant Wallon)

 

Données Protégées - Reproduction Interdite