Sainte Rictrude

abbesse (✝ 688)

Duchesse de Douai, mère de toute une famille de saints. "Une femme chrétienne est un trésor pour toute sa famille" écrivit son biographe. Après la mort de son époux, Saint Adalbade, elle doubla le monastère de Marchiennes d'un monastère de moniales où elle prit le voile.
"C'est en 630 que l'abbaye est fondée par Adalbaud, comte de Douai. Son épouse, Sainte Rictrude, aristocrate d'Aquitaine, se retire dans le monastère à la mort de son mari. Cette dernière crée en 643 un monastère de femmes qui cohabitera avec l'abbaye Bénédictine des hommes jusqu'en 1024."
Marchiennes de 630 à nos jours (source:
Office de tourisme de Marchiennes)
L'église paroissiale Sainte Rictrude reconstruite aux XVIIIe et XIXe s. en style néo-classique abrite le gisant de Sainte-Rictrude - classé monument historique. (le portail de la culture - recherche sur le site du ministère)
Trois églises accueillent les fidèles à Ronchin. La plus ancienne, Sainte-Rictrude est inscrite au patrimoine historique. Le début de sa construction se situe au XIe siècle. (Ville de Ronchin)
Au monastère de Marchiennes dans le Cambrésis, vers 688, sainte Rictrude, abbesse. Après la mort violente de son mari, Adalband, sur le conseil de saint Amand, elle reçut le voile sacré et entra au monastère où ses trois filles l'avaient précédée. Elle en devint l'abbesse et dirigea les moniales avec la plus grande rectitude.

Martyrologe romain

Dates de Fête

12 mai, Fête Locale

 

Données Protégées - Reproduction Interdite - Partager